Libre-échange en Afrique, le défi de faire gagner tout le monde | Arbre à palabre | DW | 23.03.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Libre-échange en Afrique, le défi de faire gagner tout le monde

La zone de libre-échange continentale (Zlec) créée le mercredi 21 mars 2018 à Kigali au Rwanda est censée promouvoir le développement économique de l'Afrique, par le biais d'une hausse du commerce intra-africain. Mais de nombreux défis restent à relever, notamment celui de faire profiter les plus vulnérables et ne pas renforcer la domination des multinationales.

Écouter l'audio 25:45

Abolir les barrières douanières pour libérer le flux des échanges commerciaux inter-Etats, voici la préoccupation des dirigeants du continent africain. Une préoccupation inscrite à l'agenda de l'Union africaine et qui fait un premier pas dans la direction de sa concrétisation avec la signature à Kigali de l'accord de libre-échange.

Une zone de libre-échange qui suppose qu'il y ait des choses à échanger. C'est là où le projet prend toute sa complexité. Sans oublier les problèmes d'infrastructures, les défis semblent peser bien plus lourd dans la balance que l'enthousiasme pour l'intégration.

Mais déjà, les résultats engrangés dans les regroupements sous régionaux existants, permettent de mieux évaluer les chances de réussite de la Zlec, qui pourrait permettre de réduire le retard qu'accuse l'Afrique par rapport au reste du monde. Pour ou contre la zone de libre-échange continentale ? Retrouvez Fréjus Quenum et ses invités :

- Teddy Kaberuka, expert, Economiste rwandais
- Jean-Baptiste Satchivi, opérateur économique béninois, PDG d'Agrisatch, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Bénin (CCIB), membre de la Chambre consulaire régionale de l'UEMOA
- Moussa Tchangari, acteur de la société civile du Niger, Secrétaire Général de l'association "Alternatives espaces citoyens"
- et Jacques Berthelot, Enseignant-chercheur en économie agricole à la retraite, spécialiste de l'économie rurale, auteur de nombreux travaux entre autres sur l'impact des accords de partenariat économiques (APE) sur l'Afrique subsaharienne.