L′Europe perd la tête | Europe | DW | 26.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

L'Europe perd la tête

En pleine présidence de l'Union européenne, la chute du gouvernement tchèque de Mirek Topolanek embarasse Bruxelles. Le président tchèque Vaclav Klaus souhaite une "solution rapide" à la crise.

A peine renversé, le Premier ministre Mirek Topolanek a provoqué un éclat au Parlement européen en indiquant que les centaines de milliards dépensés par les Etats-Unis face à la crise risquaient de conduire à l'enfer

Le Premier ministre Mirek Topolanek a provoqué un éclat au Parlement européen en indiquant que les centaines de milliards dépensés par les Etats-Unis face à la crise risquaient de conduire "à l'enfer"

La chute du gouvernement libéral du Premier ministre tchèque Mirek Topolanek, renversé par une motion de censure, pose un double problème à l’Europe. D’une part, un problème de leadership puisque Prague assure la présidence de l’Union. D’autre part, ce coup de théâtre laisse planer un doute sur l’avenir du Traité de Lisbonne que la République tchèque n’a toujours pas ratifié.

Le president tchèque Vaclav Klaus est célèbre pour ses diatribes anti-européennes

Le president tchèque Vaclav Klaus est célèbre pour ses diatribes anti-européennes

Les explications de Daniela Prepeliuc.

Par ailleurs, le grand vainqueur de cette crise est le président tchèque Vaclav Klaus qui est notoirement eurosceptique. Le politologue tchèque Lukáš Macek revient sur cette crise politique. Il est interrogé par Alexis Rosenzweig.

Capitale écologique de l'Europe

Stockholm et Hambourg ont été désignées « capitales vertes » de l’Union européenne. Un prix délivré pour un an par la Commission européenne et c’est Stockholm qui, en 2010, deviendra la première capitale écologique de l’Europe. La capitale suédoise sera suivie un an plus tard par la ville allemande de Hambourg.

Stockholm, première capitale verte de l'Europe en 2010

Stockholm, première "capitale verte" de l'Europe en 2010

Alors, ces deux grandes métropoles européennes voient ainsi récompensé leurs efforts entrepris pour « améliorer la qualité de la vie en tenant compte de l’environnement dans l’aménagement urbain ». Une priorité en Europe où en effet les trois quarts de la population vivent dans des communes de plus de 5000 habitants.

La ville de Stockholm a été distingué grâce à un programme qui allie la lutte contre le bruit, la purification de l’eau ou encore un système de traitement des déchets. Un concept global auquel s’ajoute un péage urbain inspiré de l’expérience de Londres et la multiplication des espaces de loisirs. Si à Stockholm, on se félicite bien sûr de cette victoire, on espère aussi que d’autres villes suivront la voie tracée par la capitale suédoise.

Les explications de Anne-Francoise Hivert.

Hambourg investit dans l'isolation

Hambourg succédera en 2011 à Stockholm

Hambourg succédera en 2011 à Stockholm

Le point fort de la politique environnementale de Hambourg repose pour sa part sur les économies d'énergies réalisées dans les bâtiments publics. Bien décidée à réduire ses émissions de CO2 de 40% d'ici 2020, Hambourg a notamment investi près de 18 millions d'euros rien que pour réduire sa propre facture énergétique.

Illustration de cette politique avec la Kampnagelfabrik, un célèbre théâtre hambourgeois logé dans une ancienne usine qui a su profiter des subventions accordées par la ville.

Reportage de Julien Mechaussie.

La rédaction vous recommande