L′Europe optimiste face à la grande coalition allemande | International | DW | 08.02.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Europe optimiste face à la grande coalition allemande

Plusieurs dirigeants de l'Union Européenne se sont dit satisfaits de l'accord pour former une coalition gouvernementale à Berlin entre les conservateurs et les sociaux démocrates. Cependant des zones d'ombre subsistent.

Écouter l'audio 02:10
Now live
02:10 min

"On est face à une série de défis et pour ça on a besoin de l'Allemagne" (Claire Demesmay, DGAP)

La chancelière allemande Angela Merkel a reçu ce jeudi Donald Tusk, le président du Conseil européen. Une visite qui intervient au lendemain de l'annonce d'un accord de grande coalition en Allemagne.

Un accord favorablement accueilli à Bruxelles où la perspective de voir l'ancien président du parlement européen, Martin Schulz, diriger aux côtés de la chancelière allemande laisse espérer un soutien de Berlin à la relance du projet européen, mis à mal par des années de crise économique.

Pour Donald Tusk, la formation d'un nouveau gouvernement de coalition dirigé par Angela Merkel est une "bonne nouvelle".

En France, la classe politique dirigeante se montre également confiante. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, apprécie le résultat après plus d'une dizaine de jours de négociations âpres : "c'est vraiment une très bonne nouvelle que de voir nos amis allemands trouver le chemin d'un pacte gouvernemental parce que nous avions besoin d'avoir des partenaires solides qui puissent être à nouveau à l'initiative", a-t-il déclaré à la presse.

Selon Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, "c'est non seulement une bonne nouvelle pour l'Allemagne, mais c'est aussi une bonne nouvelle pour l'Europe. Car le fait d'avoir à Berlin un gouvernement stable, solide, ambitieux, pro-européen, permet de nouer les réflexions et puis les décisions à prendre sur l'avenir de la zone Euro."

Interrogée par la Deutsche Welle, Claire Demesmay, experte à l'institut allemand de politique étrangère (DGAP) où elle est chargée des relations franco-allemandes, confirme que ces réactions des responsables européens sont légitimes.

Mais sur les questions budgétaires et le rôle que pourrait avoir à jouer le gouvernement de coalition, l'experte laisse entendre qu'il y a encore des zones d'ombre. 

Pour écouter l'interview avec Claire Demesmay, cliquez sur l'image principale de l'article !

 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !