L′Europe n′aime plus les révolutions | Carrefour Europe | DW | 24.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Carrefour Europe

L'Europe n'aime plus les révolutions

Le soulèvement du monde arabe fait peur à l’Europe qui redoute un afflux de migrants comme cela est déjà le cas sur l’île italienne de Lampedusa. Cette peur fait le jeu de l’extrême-droite sur tout le continent.

L'Italie a déclaré l'état d'urgence humanitaire après l'arrivée de milliers de Tunisiens à Lampedusa

L'Italie a déclaré l'état d'urgence humanitaire après l'arrivée de milliers de Tunisiens à Lampedusa

La face sud de la Méditerranée est en ébullition et face à cela, l’Italie craint une crise humanitaire catastrophique. Rome publie depuis le début de la crise tunisienne, qui s’est soldée par l’arrivée massive de réfugiés sur l’île de Lampedusa, des communiqués alarmistes dont il est difficile de savoir s’ils correspondent à la réalité ou s’ils sont destinés à convaincre l’Europe de venir en aide à l’Italie. Toujours est-il que depuis le début de ces soulèvements populaires, les Européens ont le plus grand mal à accorder leurs violons sur ces soulèvements populaires dans les pays arabes.

En Europe, les partis populistes pourraient bénéficier dans les urnes du vent de liberté qui souffle au sud de la Méditerranée. Car ils brandissent leur argument traditionnel : le risque d’une invasion de l’Europe par des populations étrangères, musulmanes, en l’occurrence toutes celles qui pourraient quitter , après la Tunisie, par exemple la Libye.

Audios et vidéos sur le sujet