L′Europe ferme ses portes, les personnes migrantes passent ailleurs | International | DW | 13.08.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

L'Europe ferme ses portes, les personnes migrantes passent ailleurs

Alors que les routes empruntées par les migrants africains lors de leur voyage vers l'Europe sont de plus en plus périlleuses, d'autres routes voient le jour, notamment vers les États-Unis.

Migration in der Dunkelheit Insel Kos syrische Flüchtlinge (Reuters/Y. Behrakis)

Depuis janvier, plus de 2.300 personnes ont été ramenées et placées dans des centres de détention en Libye, selon l'ONU

Cent-cinq personnes ont été secourues en Méditerranée ce lundi 12 août, par le navire humanitaire Ocean Viking. Un sauvetage au large de la Libye qui fait monter à 356 le nombre de personnes actuellement sur le navire humanitaire, qui cherche désormais un port pour accoster.

Une histoire qui se répète depuis des mois ... L'Europe ferme ses portes. Ce qui pousse désormais de nombreuses personnes migrantes à emprunter de nouveaux chemins. 

Rettungsschiff Open Arms 2018 | Seenotrettung im Mittelmeer (Reuters/J. Medina)

Depuis des mois, les bateaux de secours aux migrants peinent à trouver de ports pour accoster en Europe

De nombreux africains font le voyage vers l'Amérique du Sud depuis l'Ouganda. Jusqu'ici, la plupart des Erythréens fuyaient via l'Éthiopie ou le Soudan jusqu'à la côte libyenne pour atteindre l'Europe. 

Mais selon Zecarias Gerrima, le vice-président de l'ONG Africa Monitors, cette route est presque bouchée. "On n'est jamais en sécurité au Soudan", explique-t-il. "Parfois les Soudanais interpellent des Erythréens puis les renvoient dans leur pays. Juste pour montrer aux Européens qu'ils font quelque chose. Ils savent clairement qu'ils ne seront pas en sécurité quand ils retourneront en Érythrée. Ils savent qu'ils envoient des gens à la mort."

Continent américain

Depuis la crise de 2015, le flot des migrants vers l'Europe s'est réduit, notamment à la suite de l'accord avec la Turquie en 2016 et grâce, aujourd'hui, à la coopération avec la Libye. 

Face à cela, de plus en plus d'Africains tentent de joindre le continent américain. Par exemple, depuis 2018, jusqu'à 200.000 Erythréens sont arrivés en Ouganda en espérant se rendre ensuite en Amérique du sud. La plupart des migrants utilisent le bus via le Kenya pour se rendre en Ouganda.

Migration in der Dunkelheit Insel Kos syrische Flüchtlinge (Reuters/Y. Behrakis)

Plus de 2.260 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée en 2018, selon le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés

Jusqu'à 30.000 $ le voyage

À partir de là, de nouvelles routes sont utilisées. "Par exemple, pour que des réfugiés érythréens passent en Amérique du nord, ils partent d'un aéroport africain pour l'Amérique du sud", explique Zecarias Gerrima. "Puis ils vont jusqu'en Amérique centrale. À partir de là, ils voyagent à pieds. Quand ils franchissent une frontière ils doivent éviter les checkpoints. Ça leur prend deux à trois mois, pour certains six mois jusqu'à un an."

Les passeurs fournissent les visas nécessaires pour les pays d'Amérique du sud. Le voyage peut coûter jusqu'à 30.000 dollars. Une bonne affaire pour les passeurs qui investissent ensuite dans des restaurants, des hôtels et des supermarchés en Ouganda.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !