Lettre ouverte au président Félix Tshisekedi sur l′Ituri | Afrique | DW | 13.04.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Lettre ouverte au président Félix Tshisekedi sur l'Ituri

Un collectif de chefs traditionnels de la région de l'Ituri avertit Félix Tshisekedi du risque d'un nouveau génocide dans cette région de l'est. Des centaines de personnes sont tuées sur des bases supposées ethniques.

Écouter l'audio 02:09

"Faudrait-il qu'il y ait un nouveau génocide en Ituri ?"- Innocent Madukadala

Ils sont sept chefs traditionnels de la région de l'Ituri dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) et s'inquiètent des troubles qui continuent de sévir dans ce territoire riche en or.

Des centaines de civils sont tués et des milliers d'autres prennent la fuite. Pour ces chefs traditionnels, signataires d'une lettre ouverte adressée au président Félix Tshisekedi, les auteurs de ces violences sont les membres du groupe armé Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) dont l'armée congolaise a dit avoir tué l'un des chefs le mois dernier.

Le président Félix Tshisekedi s'était rendu en Ituri en juin 2019

Le président Félix Tshisekedi s'était rendu en Ituri en juin 2019

Le groupe Codéco est une milice pro-Lendu, une des ethnies de la région de l'Ituri. 

Innocent Madukadala Kossiandey, un des signataires de la lettre ouverte interpelle aussi la communauté internationale pour demander le déploiement d'une force neutre d'interposition.

"Nous ne voulons pas qu'on nous accuse d'être des complices", explique ce chef local qui défend l'importance de la lettre pouverte.

Audios et vidéos sur le sujet