L’Etat ivoirien veut un impôt national | Coupe du monde de football 2018 | DW | 25.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

L’Etat ivoirien veut un impôt national

En Septembre 2002 la Côte d'Ivoire a été divisée en deux. Les caisses de l'Etat aussi. Cela a rendu impossible la relance économique du pays. Qu'en est-il aujourd'hui à Bouaké, le fief des ex-rebelles ?

Le président ivoirien Alassane Ouattara a la tâche difficile de réconcilier un pays coupé en deux

Le président ivoirien Alassane Ouattara a la tâche difficile de réconcilier un pays coupé en deux

L’unicité des caisses de l’état est-elle aujourd’hui une réalité où reste-elle encore un vœu pieux ? Certains responsables de structures financières de Bouaké comme le directeur régional des impôts affirment qu’elle est effective.

Il faut dire que depuis la signature des accords de paix, il y a eu plusieurs tentatives et c’est dans ce cadre que les guichets uniques automobiles ont été installés. Du côté des impôts, selon le responsable régional Yao N’Gouan Jacques, il a fallu tout recommencer notamment au niveau du recensement des contribuables.

Du côté des forces nouvelles, on se dit prêt à tout faire pour faciliter un retour à la normale.

Le processus de l’unicité des caisses de l’état avance donc bien même si quelques problèmes comme l’occupation des locaux de la douane et des impôts par les forces nouvelles subsistent encore.

Un reportage de notre correspondant Julien Adayé à Bouaké.

Auteur : Julien Adayé

Edition : Marie Ange Pieorron

Publicité