L′ETA toujours là | Vu d′Allemagne | DW | 10.08.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'ETA toujours là

A la Une des journaux allemands: les attentats sur l'île de Majorque, la polémique autour de Franz Josef Jung et le Congrès du Hamas.

default

A première vue, ils sont capables de tout, note la Frankfurter Rundschau. Ils disposent d'une réserve inépuisable de jeunes terroristes prêts à emboiter le pas aux membres emprisonnés de l'ETA. Si l'organisation "Pays basque et liberté" n'est pas toute puissante, elle est en tout cas plus puissante que ce que souhaiteraient les enquêteurs. Et le réservoir des nouvelles recrues est lui aussi plus important que prévu. L'ETA avait par ailleurs urgemment besoin de se refaire une santé du côté propagande. Des bombes en plein milieu des vacances, cela fait peur à tout le monde. Et même si les terroristes n'ont voulu faire de mal à personne, ils ont atteint leur but. L'ETA est de nouveau dans toutes les bouches.

Terroranschlag auf Mallorca Spanien

Autre grand sujet du jour: la polémique autour de la proposition du ministre allemand de la Défense, Franz Josef Jung. Quelques jours après la libération du navire Hansa Stavanger, retenu pendant quatre mois par des pirates somaliens, le ministre conservateur a plaidé pour une révision de la constitution afin d'accroître l'efficacité de la Bundeswehr en mer. Sauf que die Tageszeitung soupçonne Franz-Josef Jung de vouloir introduire par ce biais un des thèmes préférés des conservateurs dans la campagne électorale : celui de l'élargissement des capacités de l'armée allemande sur le plan intérieur.

Hansa Stavanger

Le navire allemand Hansa Stavanger, relâché le 3 août contre rançon quatre mois après sa capture par des pirates somaliens.

A ce sujet, la Frankfurter Allgemeine Zeitung estime que la droite parviendra peut-être un jour, à force d'essayer, à renforcer les pouvoirs de la Bundeswehr et ainsi à faire vaciller la conviction de la gauche et des libéraux selon laquelle l'armée et la police doivent être clairement séparées. Mais ses sempiternelles tentatives sont également la preuve qu'elle n'arrive pas à faire passer son message auprès du Parlement et de la population.

Fatah Konferenz Arafat Graffiti

La Süddeutsche Zeitung enfin, s'intéresse au Congrès du Fatah, le parti du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui s'est terminé ce week-end à Bethléem, en Cisjordanie. Après plusieurs jours de lutte entre la jeune génération et la vieille garde, on ne relève aucune trace de renouveau, déplore le quotidien. Le Fatah s'est contenté de reprendre ses vieilles promesses. Au lieu d'être réélu, son président a seulement été confirmé dans ses fonctions tout simplement parce que l'on n'a trouvé personne pour le remplacer. En un mot ce Congrès s'est transformé en farce, estime le journal. En attendant, les islamistes du Hamas doivent se frotter les mains. Si des élections ont vraiment lieu en janvier prochain, le mouvement pourrait de nouveau l'emporter.

  • Date 10.08.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Cécile Leclerc
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/J6yy
  • Date 10.08.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Cécile Leclerc
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/J6yy
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !