L′escalade militaire s′éloigne au Moyen-Orient | International | DW | 08.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

L'escalade militaire s'éloigne au Moyen-Orient

Quelques heures après des tirs de missiles iraniens sur des bases américaines en Irak, le président américain s'est félicité du fait qu'aucun Américain n'ait été tué. Selon lui, Téhéran "semble reculer" dans le conflit.

Les restes d'un des 22 missiles lancés par Téhéran en représailles à la mort du général Soleimani

Les restes d'un des 22 missiles lancés par Téhéran en représailles à la mort du général Soleimani

Le président américain Donald Trump a réagi dans une allocution solennelle depuis la Maison Blanche aux attaques aériennes de la nuit dernière (07.01.2020) sur des bases américaines en Irak.

L'opération 'Martyr Soleimani" avait été lancée par l'Iran au milieu de la nuit en représailles à l'élimination par Washington du général Qassem Soleimani à Bagdad. Au total, 22 missiles sol-sol se sont abattus sur les bases de Aïn al-Assad (ouest) et Erbil (nord), où sont stationnés certains des 5.200 soldats américains déployés en Irak.

Donald Trump a affirmé qu'aucun Américain n'avait été touché et a annoncé de nouvelles sanctions économiques "immédiates" envers l'Iran. Selon lui, Téhéran est en train de "reculer" dans ce conflit.

Donald Trump va par ailleurs demander à l'Otan, dont le secrétaire général Jens Stoltenberg a condamné les attaques iraniennes, de s'impliquer beaucoup plus au Moyen-Orient. 

Enfin, Donald Trump a demandé à ce que l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, la Russie et la Chine ne cherchent plus à sauver l'accord sur le nucléaire iranien.

Interrogé par la radio allemande Deutschlandfunk, Peter Rough, du think tank conservateur américain Hudson Institute, a laissé entendre que Donald Trump veut pousser le régime iranien à la table des négociations pour évoquer non seulement les problèmes nucléaires mais aussi les activités dans la région.

Condamnations et appels au dialogue

De son côté, le ministre iranien des Affaires étrangères attend des Etats-Unis qu'ils fassent preuve de bon sens.

"Nous disons très clairement que si les Etats-Unis prennent d'autres mesures, l'Iran va répondre de la même manière. Il revient aux Etats-Unis de se ressaisir et d'arrêter son aventure dans cette région", a affirmé Javad Zarif.

Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas appelle l'Iran et les États-Unis à la retenue

Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas appelle l'Iran et les États-Unis à la retenue

A l'issue d'une rencontre à Bruxelles, le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas a critiqué l'action de Téhéran et espéré que la voie du dialogue s'impose.

"Nous condamnons cette attaque de l'Iran", a déclaré Heiko Maas. "Nous attendons de l'Iran que de telles mesures cessent. Le dialogue avec toutes les parties est nécessaire."

Selon le ministre allemand des Affaires étrangères, "tout le monde doit faire preuve de retenue pour que la situation se calme et que la diplomatie prime".

Preuve de son inquiétude face à l'escalade des violences, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne vont se retrouver vendredi (10.01.2020) pour débattre de la situation.

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !