Les rebelles au quartier général de Kadhafi | Coupe du monde de football 2018 | DW | 23.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

Les rebelles au quartier général de Kadhafi

La situation est encore confuse en Libye, mais il semble bien que les rebelles aient franchi un pas décisif avec la prise de la résidence de Bab al Aziziah Ils progressent aussi vers Syrte, la ville natale de Kadhafi.

Rebel fighters observe the fighting near Muammar Gadhafi's main compound in the Bab al-Aziziya district of Tripoli, Libya, Tuesday, Aug. 23, 2011. Fresh fighting erupted in Tripoli on Tuesday hours after Moammar Gadhafi's son turned up free to thwart Libyan rebel claims he had been captured, a move that seems to have energized forces still loyal to the embattled regime. (Foto:Sergey Ponomarev/AP/dapd)

Les rebelles observent les tireurs qui protègeait la résidence de Kadhafi avant de l'attaquer

Le point à 17 heures temps universel

Les rebelles qui encerclaient depuis plusieurs jours la résidence fortifiée de Kadhafi ont réussi à entrer par la porte ouest. Ils ont fait sauter le mur en béton, et aurait pris le contrôle du QG de Kadhafi, une forteresse de 6 kilomètres carrés que l'on disait imprenable. Après une brève résistance, les troupes loyales à Kadhafi auraient préférer abandonner. Et les rebelles auraient tiré des coups de feu de joie en l'air, comme ils en ont l'habitude.

Tout cela demande encore à être vérifié bien sûr, mais les premières images de télévision sont en train de nous arriver sur lesquelles on peut voir les pick-ups des rebelles franchir le mur de béton de la résidence et de nombreux blessés à terre, ce qui signifie que la bataille a dû être rude. Un nuage de fumée noire flotte d'ailleurs depuis mardi matin au-dessus de la ville.

Ceci dit on ne sait toujours pas si le colonel Kadhafi se trouve dans sa résidence. D'après un de ses amis, le président russe de la Fédération internationale des échecs, Kirsan Illiouminov, il aurait déclaré aujourd'hui même « qu'il était vivant, en bonne santé et qu'il n'avait pas l'intention de quitter la Libye ». Mais peut-être est-il dans sa ville natale de Syrte. Cette ville vers laquelle justement les rebelles sont en train de progresser après avoir repris le port de Raz Lanouf.

La fin de l'ère Kadhafi

An explosion is seen near Muammar Gadhafi's main compound in the Bab al-Aziziya district in Tripoli, Libya, Tuesday, Aug. 23, 2011. Fresh fighting erupted in Tripoli on Tuesday hours after Moammar Gadhafi's son turned up free to thwart Libyan rebel claims he had been captured, a move that seems to have energized forces still loyal to the embattled regime. (Foto:Sergey Ponomarev/AP/dapd)

Une explosion près de la résidence de Kadhafi, à Tripoli

Il faut être très prudent car nous sommes habitués dans cette guerre libyenne à de nombreuses affirmations qui se sont révélées ensuite fausses. Il faut aussi savoir que sous la gigantesque résidence de Bab Al Aziziah se cache un bunker fait d'un dédale de voies souterraines, y compris une rue qui mène à la côte. Donc si Kadhafi s'y trouve, il n'est pas encore pris.

Sur le plan diplomatique le président français Sarkozy et le président américain Obama ont convenu de poursuivre leur effort militaire en Libye tant que Kadhafi n'aura pas rendu les armes. Une conférence doit se tenir prochainement à Paris pour soutenir la Libye nouvelle. Le porte-parole du Pentagone a fait savoir lui que les Etats-unis surveillaient les sites d'armes chimiques libyennes.

Auteur : Elisabeth Cadot
Edition : Georges Ibrahim tounkara

La rédaction vous recommande