Les ravages du choléra en Haiti | International | DW | 15.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les ravages du choléra en Haiti

Les dernières estimations de l'ONU font état de plus de 900 morts en trois semaines, plus de 14 600 hospitalisations, et près de 200 000 Haïtiens pourraient encore contracter la maladie.

default

Même l'eau est une denrée rare

Les Nations Unies réclament une aide de presque 164 millions de dollars pour les douze mois à venir afin de venir à bout de l'épidémie.

Les habitants de Cité Soleil, eux, ne sont pas contents. Dans ce quartier déshérité du nord de Port-au-Prince, l'aide internationale tarde à venir. Cité Soleil a toujours fait partie des bidonvilles les plus insalubres de la capitale haïtienne. 400 000 personnes environ vivent ici dans des baraques en tôle et en bois, baignant dans un cloaque d'eaux usées, sans toilettes.

Haiti Gesundheit Cholera Hunde

Le manque d'hygiène contribue à la propagation de l'épidémie

L'hôpital franciscain Wharf Jeremie ne désemplit pas depuis les crues des dernières semaines. La plupart des patients ne tiennent même plus debout à leur arrivée, comme l'explique Marcella, une infirmière.

« Nous avons beaucoup de patients. Nous ne savons pas exactement s'il s'agit du choléra, car nous n'avons pas les moyens de le vérifier, mais les malades en ont les symptômes typiques : diarrhées, vomissements… Rien qu'hier, six d'entre eux sont décédés. »

Pourtant, en comparaison, la situation à Port-au-Prince est meilleure que dans le reste du pays. Les camps de sinistrés de la capitale disposent au moins d'installations sanitaires et de l'eau potable y est livrée régulièrement.

Flash-Galerie Haiti Wetter Hurricane

L'ouragan Tomas a aggravé la situation

Mais le choléra est présent dans six des dix régions du pays. Et c'est sur la province qu'il faut maintenant concentrer les efforts internationaux, de l'avis de Julie Schindall, qui travaille pour Oxfam :

« Les besoins sont énormes – en eau et en termes de sanitaires. Il faut que nous étudiions la réponse à y apporter. »

Au vu de la situation humanitaire déplorable, c'est dans les provinces haïtiennes que le plus de voix s'élèvent pour réclamer un report de l'élection présidentielle. Pour l'instant, elle est prévue le 28 novembre, et les autorités veulent la maintenir, en dépit du choléra.

Auteurs: Martin Polansky et Sandrine Blanchard
Edition: Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !