« Les révolutions arabes ne sont pas finies » | Forum des cultures | DW | 07.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Forum des cultures

« Les révolutions arabes ne sont pas finies »

Pour Youssouf Amine Elalamy, il est encore trop tôt pour dresser un bilan du printemps arabe. L'écrivain marocain est l'auteur des romans « Les Clandestins » et « Oussama mon amour ».

Youssouf Amine Elalamy

Youssouf Amine Elalamy

Un an après le printemps arabe, la situation dans les pays d'Afrique du Nord et dans le reste du monde arabe continue d'intéresser l'opinion publique en Allemagne. Youssouf Amine Elalamy, qui est aussi professeur de communication à l'université Ibn-Tofaï de Kenitra, au Maroc, était récemment l'invité d'une discussion organisée au musée des cultures du monde de Cologne et consacrée aux nouveaux médias et aux réseaux sociaux dans les mouvements de contestations. Alors que d'autres intellectuels tentent souvent de dresser un bilan du printemps arabe, Youssouf Amine Elalamy estime qu'il est encore trop tôt pour le faire, car les révolutions sont toujours en cours.

Des romans proches de l'actualité

« Les Clandestins » évoque l'histoire de candidats à l'émigration dont l'embarcation a chaviré. « Oussama mon amour », son dernier livre, tourne autour d'un attentat-suicide et évoque notamment la perspective du kamikaze et de ses parents.

Youssouf Amine Elalamy sera de retour à Cologne dans quelques mois avec le projet « Nomade». Un roman itinérant sous forme d'exposition, qui n'existe pas sous forme de livre, et qui a déjà été présenté au Maroc, aux Pays-Bas et au Danemark.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Konstanze Von Kotze

Écouter l'audio 12:29
Now live
12:29 min

Ecoutez le Forum des cultures

Audios et vidéos sur le sujet