Les Pays-Bas quittent l′Afghanistan | Vu d′Allemagne | DW | 02.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les Pays-Bas quittent l'Afghanistan

Les journaux reviennent sur le retrait des troupes néerlandaises d’Afghanistan. Après quatre ans de mission dans le pays, les soldats ont quitté dimanche la province de l’Uruzgan.

default

Les Néerlandais ont passé le relais aux Américains

Les Pays-Bas sont la première nation occidentale à tourner le dos à la guerre en Afghanistan, écrit la Rhein-Neckar Zeitung. D'autres pays, comme le Canada, ont déjà annoncé vouloir suivre l'exemple. Moins il y a de puissances étrangères présentes sur place, plus la pression sur le gouvernement allemand va augmenter pour qu'il mette un terme à la mission de la Bundeswehr. Sans compter que de moins en moins d'Allemands pensent que c'est leur liberté que l'ont défend en Afghanistan et qu'une victoire militaire semble peu probable.

Internationale Afghanistan Konferenz 20.07.2010

La communauté internationale souhaite un transfert progressif de la sécurité

Les taliban misent justement sur la lassitude des pays étrangers, avertit le Westfalen Post. Le retrait des Néerlandais intervient au pire moment imaginable. La guerre en Afghanistan traverse la plus importante crise qu'elle ait jamais connue. Elle aurait plutôt eu besoin de solidarité et de persévérance de la part des pays alliés. Ce retrait envoie donc le mauvais message.

Le journal Die Welt parle lui aussi d'un signal politique désastreux, alors que la violence des insurgés augmente. Le soutien de la population décline dans les pays fournisseurs de troupes. Aux Etats-Unis, Barack Obama assure encore qu'il s'agit d'une « guerre nécessaire », pour faire disparaître un foyer du terrorisme. Et pour l'instant, le président américain profite du peu d'intérêt des électeurs pour ce sujet. Mais combien de temps encore ? Si l'exemple néerlandais se propage en Grande-Bretagne et en Allemagne, qui envoient le plus de troupes après les Etats-Unis, les conséquences seront très graves au plan international.

Bundeswehr Afghanistan Masar-i-Scharif Trauerfeier

En avril, la mort de trois soldats de la Bundeswehr a choqué l'Allemagne

Le Tagesspiegel revient sur la discussion en Allemagne, après la fuite de documents secrets américains sur l'intervention en Afghanistan. Il serait temps de rappeler que l'Allemagne participe à une guerre, écrit le quotidien. Des soldats de la Bundeswehr, envoyés par le parlement, risquent leur vie quotidiennement et 43 sont déjà décédés. Les troupes américaines procèdent à des assassinats ciblés et il semble que la Bundeswehr leur livre les noms de responsables taliban. Dans une guerre, chacun tente d'éliminer ses adversaires. Si nous ne supportons pas cette réalité, alors la seule solution est le retrait immédiat.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !