Les origines du blocus israélien sur Gaza | International | DW | 07.06.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les origines du blocus israélien sur Gaza

Cela fait près de trois ans qu'Israel impose un blocus militaire aux habitants de la bande de Gaza, sous pretexte de contenir la menace du Hamas. Retour sur les événements qui ont amené à cette situation.

default

Une barrière empêche ces jeunes Palestiniens d'accéder au port de Gaza.

Une semaine s'est écoulée depuis l'intervention israélienne au large de la bande de Gaza, sur un groupe de bateaux chargés d'aide humanitaire. Les affrontements qui ont éclatés entre soldats israéliens et militants pro-palestiniens sur l'un des navires ont fait 9 morts du côté des passagers. Depuis, la pression internationale s'est considérablement accrue pour exiger la levée du blocus qui pèse sur la bande de Gaza depuis près de trois ans.

Gaza constitue, avec la Cisjordanie, ce que l'on appelait les "territoires occupés", suite à la Guerre des Six jours en 1967. Aujourd'hui, la Cisjordanie est toujours sous contrôle israélien, alors que la bande de Gaza a été évaquée par l'armée israélienne en 2005. Le territoire a alors été confié à l'Autorité palestinienne, embryon d'un futur État palestinien. Mais cette liberté, les Gazaouis n'ont pas eu l'occasion d'en profiter.

Hamas feiert Jahrestag und kündigt Überraschung an Ismail Hania

Ismael Haniyeh, à l'occasion du 22e anniversaire de la fondation du Hamas, en décembre 2009.

En effet, le Hamas, que les Occidentaux considèrent comme une organisation terroriste, sort vainqueur des élections législatives organisées en janvier 2006. Un gouvernement est formé autour du Premier ministre Hamas Ismael Haniyeh, mais les deux principales forces politiques palestiniennes, le Hamas et le Fatah, n'arrivent pas à s'entendre. En juin 2007, le Hamas prend le pouvoir par la force à Gaza.

Les chars contre les roquettes

Israel, qui dans les faits surveillait toujours très étroitement Gaza, décrète le territoire "entité hostile". D'autant plus hostile que le Hamas a pris en otage l'un de ses soldats, Gilad Shalit. Celui-ci est d'ailleurs toujours en captivité. C'est alors que se met en place le blocus. Plus rien, ou presque, ne peut entrer et sortir de Gaza, surtout quand l'Egypte décide elle-aussi d'appliquer ce blocus.

Israel Palästinenser Lebenszeichen vom israelischen Soldaten Galid Schalit

Le soldat israélien Gilad Shalit est retenu en captivité par le Hamas depuis juin 2007.

Israel justifie cette sanction par les attaques qu'elle subit : les tirs de roquette depuis Gaza, vers le sud de l'État hébreu. Fin 2008, l'armée israélienne engage une véritable guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza, causant au moins 1.300 morts et d'importantes destructions. Cette opération "Plomb durci" a été largement condamnée au niveau international, mais sans faire plier Israel.

Un million et demi de Gazaouis continuent à vivre exclusivement de l'aide humanitaire en attendant que les discussions de paix aboutissent.

Auteur : Sébastien Martineau
Édition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !