Les ″nouveaux″ ennemis | Vu d′Allemagne | DW | 04.01.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les "nouveaux" ennemis

A la Une des journaux: le renforcement de la lutte antiterroriste au Yémen

default

Le Yémen, dans la ligne de mire, titre die Tageszeitung qui note que ce pays ressemble beaucoup à l'Afghanistan pour ce qui est de sa structure sociale et politique. Pour le journal, cela n'a donc rien d'étonnant que les combattants d'Al-Quaida, qui ont subi d'importants revers au Pakistan et en Arabie-Saoudite, s'y soient installés : il s'agit d'une base quasi évidente dans la péninsule arabique. Les Etats-Unis ont décidé de réagir à cette menace en armant le pouvoir central et en participant à la lutte armée contre les islamistes. Cette stratégie va-t-elle mieux réussir au Yémen qu'en Afghanistan? On est en droit d'en douter, conclut le quotidien.

Jemen neue Basis für El Kaida Flash-Galerie

Al-Qaida dans la péninsule Arabique, branche yéménite de la nébuleuse islamiste, a revendiqué la responsabilité de la tentative d'attentat du 25 décembre sur un appareil transportant 300 personnes.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung estime elle aussi qu'en voulant armer le fragile gouvernement du président Saleh, les Américains font face au même dilemme qu'en Afghanistan ou au Pakistan. Les attaques aériennes américaines feront peut-être quelques morts parmi les chefs locaux d'Al-Quaida. Mais en réalité, le terrorisme islamiste - dont les premières victimes sont les musulmans - ne peut être vaincu que par les sociétés musulmanes elles-mêmes, avec leurs propres armes et leurs propres mots.

USS Cole ist zurück

Le USS Cole. Dix-sept marins américains ont été tués dans l'attentat visant ce destroyer américain.

Die Welt note que le soudain réveil de Washington n'est pas pour plaire à l'opinion publique américaine. Celle-ci découvre tout d'un coup que ses services secrets et son ancien président, George W. Bush, ont préféré, pendant près de dix ans, ignorer le réseau terroriste au Yémen. Petit rappel: le 12 octobre 2000, un attentat visant le navire de guerre américain USS Cole dans le port d'Aden avait tué 17 marins américains. A l'époque, le Yémen et les Etats-Unis auraient pu s'allier pour étouffer le terrorisme dans l'oeuf. Dix ans se sont écoulés et le soutien de Washington à Sanaa arrive trop tard.

Pour finir, la Westdeutshe Zeitung rappelle qu'après le 11 septembre 2001, le président Bush avait fait de l'Afghanistan le centre d'Al-Quaida. Aujourd'hui, après l'attentat manqué contre un vol Amsterdam-Detroit, le 25 décembre, son successeur, Barack Obama, parle désormais du Yémen comme du berceau du terrorisme. Une nouvelle guerre est-elle en train de couver, s'interroge le quotidien. Le Yémen est un pays à la fois extrêmement pauvre et stratégiquement décisif. Les Etats-Unis et la Grande Bretagne l'ont bien compris. Mais il ne faudrait pas oublier trop vite la leçon de l'Afghanistan: ce n'est pas en bombardant qu'on obtient la paix.

Auteur: Konstanze von Koze / Redaction A.P

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !