Les négociations gouvernementales progressent en RDC | Afrique | DW | 21.06.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Les négociations gouvernementales progressent en RDC

Selon plusieurs sources, à l’issue des négociations entre le FCC et le CACH, un compromis aurait été trouvé pour la répartition des postes ministériels. Le FCC raflerait largement plus de ministères que le CACH.

Les délégués des deux parties en discussion sont, selon plusieurs sources, tombés d’accord, jeudi 20 juin, sur la répartition des portefeuilles ministériels. Cette équipe gouvernementale serait composée de 65 membres, dont 45 ministres et 20 vice-ministres, dans laquelle le FCC va occuper 30 ministères plus 12 vice-ministres. Son allié, le CACH, devrait se contenter de 15 ministères et 8 postes de vice-ministres.

"Les discussions ne sont pas closes"

Toutefois, cette information est rejetée par le CACH. Rubens Mikindo, le secrétaire général adjoint de l’UDPS, également un des négociateurs de la coalition, parle de spéculations. "Malheureusement ce sont les gens qui parlent. J’aurais bien voulu que ça soit nous les négociateurs qui en parlions. Il y a des discussions qui sont en cours entre le CACH et le FCC en vue de former le gouvernement", assure-t-il. "On n’a pas encore clôturé ces discussions. La seule chose que je peux vous dire : on s’est déjà mis d’accord sur le quota et sur la nomenclature. Quand à ce qui concerne les portefeuilles et comment les répartir, nous n’avons pas encore fini."

Quand on l'interroge sur les points déjà retenus, le négociateur du CACH, répond qu'il est "un peu prématuré de parler de ça parce qu'en principe la primeur nous devons la réserver au président de la République qui nous a délégué." Le CACH semble réticent à donner plus d’informations sur ces négociations, qui durent depuis plusieurs jours déjà.

"Un accord de principe"

Aimé Kilolo, un des chargés de communication du FCC, la coalition de l’ancien président Joseph Kabila, même s’il ne confirme pas le nombre de ministres avancé par certains medias congolais, donne plus de détails. "Un accord de principe a été trouvé entre le FCC et le CACH qui est la concrétisation de cette alliance nouvelle qui existe. L’accord évoque une répartition de 65% pour le FCC et 35% pour le CACH. Cette répartition s’est faite de manière objective comme cela se fait dans toutes les démocraties  modernes au regard du poids politique qui s’évalue en fonction du nombre des députés au sein  de l’Assemblée nationale", nous confirme Aimé Kilolo.

Élu président de la République, Félix Tshisekedi a prêté serment le 24 janvier 2019. Il lui a fallu près de quatre mois pour nommer Sylvestre Ilunga Ilunkamba, premier ministre, le  20 mai dernier. Le secrétaire général adjoint de l’UDPS, Rubens Mikindo, a confirmé que le nouveau gouvernement sera connu au plus tard le 30 juin, date anniversaire de l’indépendance de la RDC.

La rédaction vous recommande

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !