Les faux médicaments toujours en vogue en Guinée | Santé | DW | 11.03.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Les faux médicaments toujours en vogue en Guinée

Cette semaine, on revient sur la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole qui a eu lieu récemment au Congo // Reportage en Guinée où la guerre contre les faux-médicaments est déclarée mais loin d'être gagnée.

Écouter l'audio 12:30

Au Congo, une grande campagne de vaccination contre la rubéole et la rougeole s'est déroulée du 5 au 9 mars dernier. Financée par l'Unicef, l'Organisation mondiale de la Santé, l'OMS et l'Alliance mondiale du vaccin et la vaccination (GAVI), elle a visé deux millions d'enfants entre 9 mois et 14 ans, sur l'ensemble du territoire - 8.000 acteurs de la santé étaient mobilisés. Interview avec le docteur Edouard Ndinga qui travaille au département vaccination du bureau de l'OMS au Congo.

En Guinée, les produits pharmaceutiques ne se vendent pas que en pharmacie - et dans le pire des cas, ils sont aussi fabriqués par des personnes qui n'y connaissent pas grand chose à la médecine. Le succès de ces faux médicaments que l'on trouve notamment sur les marchés est lié à leur coût - moins élevé, dit-on, que dans les magasins spécialisés. Le ministère de la Santé connait le problème mais ne le maîtrise pas - pourtant plus de 200 grossistes sont répertoriés sur l'ensemble du territoire pour une population de près de 12 millions d'habitants. L'Ordre des pharmaciens, lui, crie au scandale. Le point avec notre correspondant à Conakry, Bengaly Condé.