Les conservateurs britanniques quitteront-ils le Parti Populaire Européen? | Dossier | DW | 17.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Les conservateurs britanniques quitteront-ils le Parti Populaire Européen?

David Cameron, leader du parti conservateur britannique, a l´intention de former de nouvelles alliances au Parlement après les élections de juin. Une décision qui pourrait modifier les rapports de force dans l´hémicycle.

default

Les pronostics concernant la composition du nouveau Parlement sont encore indécis

Divorce annoncé des tories et du Parti Populaire Européen

Le groupe majoritaire au Parlement, groupe du Parti Populaire Européen et des Démocrates Européens ( PPE-DE) , compte actuellement vingt sept membres du parti conservateur britannique. Mais plus pour longtemps, si l´on en croit le leader des ces derniers , David Cameron. Il s´est en effet engagé à retirer complètement son parti de la coalition conservatrice PPE-DE après les élections de juin. En cause, des dissensions chez les « tories » britanniques, partagés entre eurosceptiques et europhiles. L´issue du débat est encore incertaine : les tories ont d´autres possibilités d´alliance au sein du Parlement, mais beaucoup de leurs députés préfèreraient rester au sein du groupe majoritaire où ils ont des positions influentes. Le responsable conservateur des Affaires européennes a en tout cas confirmé le 11 mars que ces derniers ont l´intention de quitter le PPE en juin. Reste à savoir si David Cameron, seul maître à bord, gardera ce cap après les européennes.

D´autres alliances en perspective

Si, comme beaucoup le pensent, ce retrait a effectivement lieu, que deviendront les vingt sept députés anglais ? Une hypothèse vraisemblable est celle d´une alliance avec le parti libéral ODS du premier ministre tchèque Mirek Topolanek, qui s´est lui aussi détaché du PPE-DE. Pour former un groupe au Parlement européen, il faut au minimum vingt députés venant de sept partis et sept pays différents. Avec le PIS Polonais de Jarosław Kaczyński et quatre autres députés issus de partis différents, un nouveau groupe eurosceptique pourrait voir le jour, qui serait dès lors une force politique importante au sein du PE.

Vers un nouveau rapport de force ?

David Cameron, chef de file des conservateurs anglais

David Cameron, chef de file des conservateurs anglais

Le 19 juillet 2009, les alliances politiques devront être constituées. Le groupe du Parti Populaire Européen a actuellement 288 sièges, juste devant le Parti Socialiste Européen qui en a 215. Les vingt sept sièges de moins du PPE peuvent ils fragiliser sa place de premier groupe du Parlement ? Hautement improbable, selon les experts anglais Simon Hix et Michael Marsh. Mais d´autres analyses suggèrent que les Européens, échaudés par la crise économique, vont profiter de ce scrutin pour sanctionner leurs gouvernements respectifs, majoritairement de centre-droit. Le Parti Socialiste Européen pourrait alors bénéficier de ce vote sanction. Le cas échéant, difficile de dire si David Cameron prendrait la responsabilité de faire basculer la majorité du Parlement Européen à gauche, pour la première fois depuis 1999.