« Les concombres contre l′Europe » | Vu d′Allemagne | DW | 03.06.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

« Les concombres contre l'Europe »

Le concombre espagnol se taille une place de choix dans les journaux allemands de ce vendredi. Il est question de l'épidémie d'Eceh, qui a déjà fait 18 morts en Europe. La gestion de cette crise sanitaire est critiquée.

default

Les concombres espagnols ont été disculpés cette semaine

« Les concombres contre l'Europe » titre la Süddeutsche Zeitung. Il est fascinant d'observer comment une simple variété de légume peut mettre le bazar en Europe. Ce théâtre serait amusant s'il n'était pas question de vie et de mort. Certes, les autorités allemandes ont mis en garde trop rapidement contre les concombres espagnols. C'est regrettable, mais ça ne justifie pas une dispute diplomatique.

Ehec in Europa Bundesverbraucherministerin Ilse Aigner

La ministre de la protection des consommateurs, Ilse Aigner, doit faire face aux critiques

Les Européens feraient mieux de se demander pourquoi la Commission a repris à son compte la mise en garde allemande sans mener ses propres tests. Si l'on peut résumer sobrement : il faut des doubles-contrôles, dès maintenant !

Die tageszeitung estime que, dans le doute, il faut protéger en priorité les consommateurs. Pouvons-nous à nouveau nous en donner à cœur joie avec la salade de concombre ? Non ! répond le journal. La mise en garde des autorités sanitaires de ne pas manger de tomates, concombres et salades crus reste valable. Et cette mise en garde est justifiée, même si les agriculteurs et les commerçants doivent subir des pertes de chiffre d'affaires.

EHEC Bakterien

Près de 2.000 personnes ont été contaminées rien qu'en Allemagne

Les producteurs de légumes concernés peuvent et doivent être aidés, poursuit la taz, mais pas par la voie bureaucratique. Une reconnaissance juridique de leur droit à indemnisation serait un signal fatal : plus jamais les autorités sanitaires d'un pays ne mettraient en garde contre un produit, tant que le danger ne serait pas établi à 100%. Ce serait le contraire de la protection du consommateur, car dans ce genre de cas, il n'y a pas de temps à perdre. Il n'y a qu'à voir le cas de l'Eceh.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung n'est pas tendre avec les Allemands. Il y a des évidences qu'une ministre de la protection des consommateurs devrait rappeler : il faut éplucher et laver les légumes avant de les manger, nettoyer aussi la planche à découper après utilisation, se laver les mains, surtout après un passage aux toilettes. Visiblement, les règles d'hygiène les plus simples font défaut en Allemagne. Car, même si l'on ignore encore la source de l'épidémie, ce qui est sûr c'est que de nombreuses infections auraient pu être évitées.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Cécile Leclerc

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !