Les capacités de l′Iran face aux Etats-Unis | International | DW | 07.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Les capacités de l'Iran face aux Etats-Unis

L'élimination du général iranien Qassem Soleimani a ravivé la tension entre l'Iran et les Etats-Unis. Téhéran brandit des menaces. Mais des observateurs prédisent qu'une réaction de Téhéran serait d'une ampleur limitée.

Écouter l'audio 01:57

"Il existe sûrement des possibilités d'attaques"- (Bernd Erbel, ancien diplomate)

En Iran, l'inhumation du général Qassem Soleimani a été reportée ce mardi 07 janvier suite à une bousculade survenue lors des funérailles prévues initialement dans la matinée. Au moins 40 personnes ont perdu la vie et plus de 200 autres ont été blessées d'après un bilan publié durant la journée.

Les obsèques du général Qassem Soleimani ont éclipsé, du moins pour l'instant, les critiques contre la gouvernance du président Hassan Rohani et la violente répression des manifestations contre l'augmentation des prix.

Qassem Soleimani, le nationaliste

Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues depuis l'annonce de la mort du général que le pouvoir présente comme un symbole du nationalisme iranien.

Iran Trauerzeremonie für getöteten General Soleimani in Teheran (AFP/A. Kenare)

Des centaines de milliers d'Iraniens se mobilisent autour des obsèques du général Soleimani (06.01.2020)

Le politologue Ali Fathollah Nejad explique l'ampleur de cette mobilisation en soulignant que l'officier tué "est présenté comme un leader nationaliste qui a œuvré à la sécurité de l'Iran et contre la barbarie de l'Etat islamique. Et en même temps, il est considéré comme un pilier de l'influence de l'Iran dans la région. Une telle présentation a un impact, même sur ceux qui ne sont pas des partisans du régime".

Selon Bernd Erbel, ancien ambassadeur de l'Allemagne en Iran et en Irak, le fait que le pouvoir iranien transforme ces obsèques en un événement national fait partie d'une doctrine souverainiste qui elle-même se nourrit de la demande populaire.

 

Menaces limitées

L'Iran n'a pas pu importer d'armement moderne depuis 40 ans à cause des sanctions, explique encore cet ancien diplomate.

Präsident Hassan Rohani (Iran)

Le président iranien Hassan Rohani

Bernd Erbel soutient que potentiellement, le régime iranien n'est pas en mesure de choisir une confrontation directe avec les Etats-Unis. Mais, tempère-t-il, "il existe sûrement des possibilités d'attaques dans le détroit d'Ormuz ou contre des intérêts américains en Irak ou dans d'autres pays. Les Iraniens sont au moins capables de cela. Mais je doute fortement qu'ils veulent réellement le faire. Car il est clair que la riposte américaine sera chaque fois plus forte".

Parmi les menaces brandies par l'Iran figure le non-respect total de l'accord sur son programme nucléaire. Un sujet de préoccupation pour l'Union européenne qui multiplie les initiatives pour empêcher que la tension ne s'envenime davantage.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !