Les 50 ans du procès Eichmann | Culture | DW | 07.04.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Les 50 ans du procès Eichmann

Les images du procès Eichmann ont fait le tour du monde. On y voit ce fonctionnaire du régime nazi, responsable notamment des déportations vers le camp de concentration d'Auschwitz, comparaître dans une cage de verre.

default

Le procès d'Adolf Eichmann commence à Jérusalem le 11 avril 1961

Le procès d'Adolf Eichmann a eu lieu devant un tribunal israélien à Jérusalem, à partir du 11 avril 1961. L'organisateur de la déportation des Juifs vers les camps de la mort est pendu le 31 mai 1962. Cinquante ans après, le Centre de documentation "Topographie de la terreur" lui consacre une exposition à Berlin.

Un tournant dans le travail de mémoire

Le procès d'Adolf Eichmann n'était pas le premier procès d'un dignitaire nazi. Il y avait eu auparavant en 1945 celui de Nuremberg contre 24 des principaux responsables du troisième Reich. Et pourtant, il marque un tournant dans le travail de mémoire, comme l'explique Andreas Nachama, directeur du centre de documentation de la topographie de la terreur :

Adolf Eichmann Pass Argentinien

Après la guerre, le dignitaire nazi s'était réfugié en Argentine

"Il y a eu dans les années 50 une décennie de silence, en raison de la guerre froide. Une décennie pendant laquelle les anciens hauts responsables nazis ont réintégré la société et occupé de nouveau des postes importants. Le procès d'Eichmann qui a eu lieu à Jérusalem est venu troubler ce calme apparent, le procès du cas 4B4."

Derrière ce code, on retrouve toute la vie d'Adolf Eichmann, de ses débuts dans le parti national-socialiste, en passant par son rôle dans la solution finale, sa fuite en Argentine jusqu'à sa condamnation à mort.

Des déclarations enfin prises au sérieux

Mais l'exposition est surtout consacrée aux rapports entre la stratégie de défense du dignitaire nazi - qui affirmait n'avoir rien fait d'autre que d'obéir aux ordres - et les témoins, dont les déclarations ont dépassé pour la première fois l'enceinte du tribunal puisque tout le procès a été filmé. Uwe Neumärker, directeur de la Fondation du Mémorial pour les Juifs assassinés d'Europe :

NS-Kriegsverbrecher Adolf Eichmann

L'ancien officier SS sera pendu le 31 mai 1962

"L'ère des témoins a commencé à Jérusalem il y a 50 ans! C'est depuis ce procès que l'on prend leurs déclarations au sérieux. La particularité du procès Eichmann est qu'il a été filmé. Même si on n'avait pas encore de téléviseurs à l'époque, ce sont ces images qui ont fixé le procès dans les mémoires. C'est pour cela qu'elles occupent une part importante de l'exposition."

Le visiteur peut effectivement voir et entendre de nombreux extraits du procès dans une salle aménagée en tribunal. Autre aspect évoqué: le rôle d'Eichmann dans la "solution finale". Si la philosophe Hannah Arendt décrit le dignitaire nazi comme l'incarnation même de la banalité du mal, la plupart des historiens affirment qu'il savait exactement ce qu'il faisait.

Auteur : Audrey Parmentier
Edition : Carine Debrabandère

Liens

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !