L′Egypte va ouvrir sa frontière avec Gaza | International | DW | 26.05.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

L'Egypte va ouvrir sa frontière avec Gaza

Une mesure destinée à briser le blocus israélien en vigueur depuis 2006. Si les Palestiniens se félicitent déjà de cette annonce, l'Etat hébreu par contre se montre critique.

default

Palestiniens à la frontière entre l'Egypte et Gaza

Israël semble ne pas apprécier cette annonce égyptienne d'ouvrir ce samedi 28 mai le point de passage de Rafah, seul accès de la bande de Gaza non contrôlé par l'Etat hébreu. Pour le ministre israélien de la défense, Matan Vilnaï, cette décision prise par les autorités égyptiennes, dans le contexte de l'accord entre le Hamas et le Fatah, crée une situation très problématique. Le ministre, qui regrette que des discussions n'aient pas été menées à ce sujet.

Côté palestinien, on salue évidemment cette décision des autorités du Caire. Pour le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, c'est une "décision courageuse et responsable, en accord avec le pouls de l'opinion arabe, égyptienne et palestinienne". Le Hamas qui espère qu'il s'agit là d'un pas en vue de la levée totale du blocus de Gaza

L'Union européenne se réjouit elle aussi de cette décision et se dit d'ailleurs prête à réactiver sa mission d'observation à Rafah.

Le terminal de Rafah, ouverture sur le monde

La bande de Gaza est soumise à un blocus israélien depuis cinq ans, c'est-à-dire depuis l'enlèvement par le Hamas, en 2006 d'un soldat israélien, Gilad Shalit. A Gaza, où vivent plus d'un million et demi de personnes, le terminal de Rafah reste à ce jour la seule ouverture sur le monde. C'est par ce point de passage que les Palestiniens de Gaza font leurs différents échanges avec l'extérieur. Qu'il s'agisse du commerce, des transferts de fonds ou des évacuations sanitaires. Bref, c'est par là qu'ils peuvent encore respirer.

Palästinenser Gazastreifen Gaza Ägypten Grenze Zaun Isreal

Le terminal de Rafah

Pour Israël, ce terminal ne sert qu'à favoriser le trafic d'armes et de terroristes en provenance d'Al-Qaïda et de l'Iran. C'est donc pour l'Etat hébreu une question de sécurité et l'ouverture annoncée de ce terminal de Rafah ne fait qu'en rajouter aux inquiétudes d'Israël, déjà préoccupé par la réconciliation entre les frères ennemis palestiniens, le Hamas et le Fatah et cela sous les auspices de l'Egypte. L'Egypte qui veut donc aujourd'hui briser l'isolement de la Bande de Gaza alors que les anciennes autorités déchues étaient accusées de complicité avec le blocus israélien

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara
Edition : Sébastien Martineau

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !