Le Togo, ″colonie-modèle″ allemande? // Gisèle Halimi et son combat contre l′injustice | Droits et libertés | DW | 12.08.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Droits et libertés

Le Togo, "colonie-modèle" allemande? // Gisèle Halimi et son combat contre l'injustice

Le Togo a été une colonie allemande avant d'être administré par la France. Un passé peu glorieux pour l'Allemagne.// Et un hommage à Gisèle Halimi, militante anticoloniale et féministe qui s'est toute sa vie opposée à l'oppression de l'Homme par l'Homme.

Écouter l'audio 12:29

 Cette année, 17 Etats d’Afrique subsaharienne célèbrent les 60 ans de leur indépendance.
Parmi eux, une majorité ont été avant cette date des colonies françaises. Le Togo avait un statut un peu particulier, placé sous mandat de l'ONU et administré par un "commissaire de la République" qui dépendait du Ministère français des Colonies (qui s'est appelé plus tard Ministère de la France d'Outre-Mer).
Le Togo a célébré cet anniversaire le 27 avril, mais pendant trente ans, le pays a été colonisé par l’Allemagne. Nous revenons cette semaine sur cette période, moins connue car plus ancienne… mais pas forcément plus glorieuse que la période coloniale francaise quoiqu’en disent les souvenirs parfois enjolivés!

Gisèle Halimi (1927-2020) (Awad Awad/AFP/Getty Images)

Gisèle Halimi (1927-2020)

Et puis nous entendrons la voix d’une grande dame dont les obsèques ont eu lieu la semaine dernière, à Paris : Gisèle Halimi.

Elle est née le 27 juillet 1927 Gisèle Taïeb, dans une famille modeste d'une banlieue de Tunis.
A moins de 11 ans, le 9 avril 1938, elle est témoin de la répression sanglante à Tunis d'une manifestation favorable à l'émancipation des Tunisiens. Cet épisode la marque profondément. 
C’est peut-être pour ça que plus tard, une fois devenue avocate, elle épousera la cause anticoloniale.
Ah oui, après son mariage, Gisèle Taieb devient Gisèle Halimi – le nom sous lequel est devenue célèbre. 

En 1970, Gisèle Halimi défend une militante du FLN indépendantiste en Algérie. 
Et puis elle a aussi bien sûr beaucoup œuvré pour la cause des femmes, en faveur du droit à l'avortement et pour la contraception. D’une facon générale, elle aura consacré sa vie à combattre les inégalités et toutes les formes d’exploitation de l’homme par l’homme.
Gisèle Halimi est décédée le 28 juillet dernier, au lendemain de son 93è anniversaire. Elle a été incinérée à Paris la semaine dernière, mais un hommage national est en discussion en haut lieu, peut-être pour la fin août ou le mois de septembre.
Pour lui dire nous aussi au revoir, et merci, je vous propose de réécouter un extrait d’une interview retrouvée dans nos archives, un entretien que Gisèle Halimi avait accordé à notre chaîne en 1979, dans lequel elle évoque ses convictions, ses combats, ses idéaux… qui restent, vous le verrez, d’une grande actualité.
Merci à Anne Blancard et Dunja Sadaqi pour les sons cette semaine!

Droits et Libertés est présenté et réalisé par Sandrine Blanchard