Le Tchad tiraillé sur des réformes institutionnelles et territoriales | Arbre à palabre | DW | 20.10.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Le Tchad tiraillé sur des réformes institutionnelles et territoriales

Le pouvoir tchadien invoque un souci d'efficacité économique. Mais les détracteurs des réformes en cours d'analyse mettent en garde contre des conflits inter-ethniques. Après une première phase consultative boycottée par une partie de l'opposition, un comité chargé de produire des propositions sur les mandats électifs et l'organisation territoriale s'apprête à rendre sa copie dans un climat tendu.

Écouter l'audio 25:45

Ndjamena veut doter le pays d'une nouvelle constitution. Le sujet devrait normalement être soumis à un forum dont la tenue prochaine est annoncée. Mais problème: non seulement une partie de l'opposition ne veut pas d'un simple forum mais de quelque chose d'une plus grande envergure - une conférence nationale par exemple - mais le projet de réformes est attaqué avant même d'arriver au bout de son chemin. Les techniciens du Haut comité chargé des réformes institutionnelles ont en effet pondu un rapport contenant une soixantaine de propositions au moins.

 

Des réformes pour quelle urgence?

Parmi les propositions, il y a la limitation du mandat présidentiel dont la durée serait désormais de 7 ans et renouvelable une seule fois. Mais ce qui crée une vive polémique est la réduction du nombre de zones administratives que compte le pays, en fusionnant certaines qui existent actuellement. S'agit-il d'un recul alors que le président Idriss Déby avait provoqué des espoirs en annonçant avant sa réélection en 2016, un régime fédéral ? Autour de Fréjus pour débattre de ce sujet, trois invités :

- Evariste Ngarlem Tolde, Enseignant-Chercheur à l’Université de Ndjamena
- Brice Mbaimon Guedmbaye, Président du Mouvement des patriotes tchadiens pour la République (opposition)
- Abdoulaye Sabre Fadoul, Ministre secrétaire général du gouvernement tchadien, président du Comité technique de rédaction du rapport sur les réformes institutionnelles