Le Sahel, une zone d′action prioritaire pour le PAM | Afrique | DW | 09.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le Sahel, une zone d'action prioritaire pour le PAM

Le PAM vient d'obtenir le prix Nobel de la paix pour son engagement dans plus de 80 pays, notamment dans le Sahel.

Un homme porte un sac de vivres destinés à des réfugiés des violences de Boko Haram (Archives - Diffa, 16.06.2016)

La chancelière allemande Angela Merkel estime que le PAM mérite le prix Nobel de la paix

Les humanitaires du Programme alimentaire mondial (PAM) luttent contre la faim dans le monde. Le prix Nobel de la paix vient récompenser cet engagement de plus de 17.000 femmes et hommes qui travaillent pour le PAM. David Beasley, le chef de l'agence onusienne a reçu la bonne nouvelle durant un voyage en Afrique.

Écouter l'audio 00:24

David Beasley : "Nous ne pouvons pas oublier les pauvres"

"Je crois que ce geste du comité aujourd'hui est une reconnaissance pour le fait que nous ne pouvons pas oublier les pauvres, les nécessiteux et les vulnérables qui souffrent dans le monde. Je ne peux pas vous dire à quel point nous apprécions ça, je suis juste dépassé. Dieu sait que je suis juste dépassé", a réagi David Beasley au téléphone avec le comité du Nobel qui l'a appelé pour lui annoncer la nouvelle.

Lire aussi → Burkina, l’épicentre d’une crise humanitaire dans le Sahel

Le Sahel, une des zones du monde en crise

David Beasley le directeur exécutif du PAM se trouve actuellement (09.10.2020) au Niger après un séjour au Burkina Faso. Les populations de ces deux pays, à l'instar de celles du Sahel en général, sont confrontées à des défis liés à l'eau et à l'alimentation en raison des conflits et de l'insécurité.

Peter Musoko est le directeur régional adjoint du bureau Afrique de l'Ouest et du Centre au PAM. Tout en manifestant sa joie et son émotion suite à cette récompense, il souligne les effets des changements climatiques sur le quotidien des populations.

Écouter l'audio 01:46

Peter Musoko : "Cette reconnaissance nous permet de mieux lutter ensemble"

"Depuis quelques années, la zone sahélienne est particulièrement frappée par les effets du changement climatique aggravant l'insécurité alimentaire. Le PAM a réussi à fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle à jusqu'à 10.500.000 personnes vulnérables dans cette zone. Le nombre de personnnes en situation d'insécurité alimentaire aiguë pourrait grimper de 80% d'ici la fin 2020", a clarifié Peter Musoko dans une interview à la DW.

Pour mesurer l'impact du PAM sur la recherche de la paix, Peter Musoko son directeur régional adjoint estime que "les conflits sont un effet et une cause de l'insécurité alimentaire et que cette reconnaissance (le prix Nobel de la paix, ndlr) permet de pouvoir mieux lutter ensemble contre ces problèmes"

Le prix Nobel de la paix est doté d'une enveloppe financière d'environ 950.000 euros.

Liens