″Le problème Ahmadinejad″ | Vu d′Allemagne | DW | 21.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

"Le problème Ahmadinejad"

A la Une des journaux: l'ouverture de la conférence de l'Onu sur le racisme hier à Genève. Une conférence à laquelle plusieurs pays européens ont refusé de participer en raison de la présence de Mahmoud Ahamadinejad.

default

Le président iranien insulte Israël, titre la Süddeutsche Zeitung, la conférence de l'ONU sur le racisme commence par un tollé. Les délégués de l'Union Européenne ont quitté la salle pour protester contre les propos anti-israélien du chef d'Etat iranien, rapporte le quotidien. Mahmoud Ahmadinejad a reproché à Israël des crimes « barbares et racistes » contre les Palestiniens, toutefois sans nommer le pays.

Proteste Ahmadinejad Antirassismus Konferenz in Genf


Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'Allemagne a bien fait de ne pas se rendre à la conférence de Genève, cela s'est confirmé dès le jour d'ouverture. Comme on s'y attendait, le président iranien s'en est pris aux Etats-Unis et a parlé de « sionisme raciste » et la délégation européenne a quitté la salle – n'avait pas d'autre choix que de quitter la salle. Les pays de l'Union auraient pu s'épargner cette situation gênante, ce véritable fiasco, estime le quotidien.

Même son de cloche dans Die Welt, qui relève que les pays qui ont boycotté la conférence de Genève se sont attiré des critiques. Mais pourquoi devrait-on écouter le discours d'un homme qui a déjà plusieurs fois nié l'holocauste, et ce justement lors d'une conférence de lutte contre le racisme et justement le jour où Israël commémore les victimes de ce drame ? se demande le journal. Pour Die Welt, Il faut saluer le gouvernement allemand pour sa position claire et sa fermeté.

Mahmoud Ahmadinejad Ankunft auf UN-Rassismus-Konferenz in Genf


Le président iranien ne bénéficie certainement pas tous les jours d'une aussi bonne stratégie de marketing, écrit de son côté la Frankfurter Rundschau. Mahmoud Ahmadinejad devrait remercier les pays qui ont boycotté le sommet de Genève pour l'attention maximale qu'a reçu son discours, raille le quotidien. Ceux qui refusent d'assister à l'événement ont-ils le monopole de la morale ? s'interroge la Frankfurter Rundschau. Se lever et partir, c'est aussi un geste très symbolique, on l'a bien vu hier. La « politique du siège vide » n'est pas à conseiller pour les futures rencontres avec Mahmoud Ahmadinejad organisées par les Nations Unies. A moins que l'Allemagne ne préfère éviter les sessions de l'Assemblée générale de l'ONU de peur que les attaques verbales des Iraniens ne viennent à nouveau troubler la quiétude de la communauté internationale.

  • Date 21.04.2009
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HbGo
  • Date 21.04.2009
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HbGo
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !