Le prix Nobel de littérature décerné à Herta Müller | Culture | DW | 08.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Le prix Nobel de littérature décerné à Herta Müller

Le Prix Nobel de littérature 2009 a été décerné à l’Allemande d’origine roumaine Herta Müller. L’œuvre de la romancière reflète les expériences qu’elle a vécues à l’époque de la dictature en Roumanie.

default

L'écrivain d'origine roumaine Herta Müller vit en Allemagne depuis 1987.

Selon l'Académie suédoise qui décerne le prix, Herta Müller « a dessiné les paysages de l'abandon avec la concentration de la poésie et l'objectivité de la prose ».


La peur, la violence, la répression : autant de thèmes qui marquent les œuvres de la lauréate. Herta Müller est née le 17 août 1953 dans un petit village situé dans la région du Banat, une région de Roumanie où l'on a longtemps parlé allemand. Et la langue allemande a justement joué un rôle primordial dans sa vie et dans son travail littéraire. Herta Müller :


Rumänien - Hauptstadt Bukarest

Herta Müller a fui la Roumanie il y a plus de 20 ans, ses livres y étaient censurés sous le régime de Ceausescu.

« La langue allemande, c'était une langue privée. Tout ce qui concernait l'administration et l'Etat, ça se passait uniquement en roumain. C'est pourquoi j'ai voulu apprendre l'allemand. Pour moi, cette langue était un bonheur, celui d'être justement entre les deux langues, l'allemand, la langue maternelle, et le roumain comme langue nationale. »

Herta Müller ne s'était jamais considérée comme une dissidente en Roumanie et pourtant, elle a été traitée comme telle par les autorités. Son premier livre, « Bas-fonds », écrit en 1982, a été censuré, et l'auteur a renoncé à le publier dans son pays d'origine. En 1987, elle fuit le régime de Ceausescu pour s'installer à Berlin-Ouest. Hertha Müller a publié une vingtaine de romans, dont les plus connus sont « Le renard était déjà le chasseur », « Herztier » et « La convocation ». Ils évoquent le quotidien dans un régime totalitaire et la vie des opposants en Roumanie. « Reisende auf einem Bein », titre qui signifie « voyageur sur une jambe », est publié en 1989. Herta Müller y décrit ses sentiments mitigés quant à la vie dans son pays d'accueil.


BdT Buchcover Atemschaukel

Le roman « Atemschaukel » est basé sur l'expérience vécue par la mère d'Herta Müller dans un camp de travail soviétique dans l'actuelle Ukraine, à partir de 1945.

« Ce n'est pas vrai que l'on ne doit plus se préoccuper que de l'autre pays, en l'occurrence pour moi l'Allemagne et qu'on ne doit plus penser à son pays. C'est exactement l'inverse. Ces choses arrivent toujours de pair: on voit quelque chose ici, et ça se lie avec quelque chose que l'on a rapporté dans sa tête. C'est un phénomène complexe. Les deux choses s'imbriquent l'une dans l'autre. C'est comme ça que ça fonctionne. C'est vraiment l'arrière-goût de notre époque. »

Et son passé continue de la préoccuper. Dans son dernier roman, « Atemschaukel », Herta Müller raconte l'histoire d'Allemands de Roumanie prisonniers dans des camps russes après la seconde guerre Mondiale.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !