Le prix Nobel de la paix va au Programme alimentaire mondial | International | DW | 09.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Le prix Nobel de la paix va au Programme alimentaire mondial

Alors que la faim est utilisée comme arme de guerre, le comité Nobel récompense l'agence onusienne qui nourrit des dizaines de millions de personnes à travers le monde.

Le PAM travaille dans les zones les plus reculées du monde à travers plus de 80 pays

Le PAM travaille dans les zones les plus reculées du monde à travers plus de 80 pays

"Je suis sans voix pour la première fois de ma vie", a réagi le directeur du Programme alimentaire mondiale (PAM) à l'annonce du prix.

"C'est une formidable reconnaissance de l'engagement de la famille PAM qui œuvre chaque jour à éradiquer la faim dans plus de 80 pays", a déclaré David Beasley sur son compte Twitter.

Le PAM, qui emploie quelque 17.000 personnes, se présente comme "la plus grande organisation humanitaire" au monde. 

Fondé en 1961 avec son siège à Rome et financé intégralement par des contributions volontaires, le programme onusien dit avoir distribué 15 milliards de rations et assisté 97 millions de personnes dans 88 pays l'an dernier.

Selon ses estimations, une personne sur onze souffrait de sous-alimentation en 2019, soit 690 millions d'individus. Cette année, avec la pandémie de coronavirus, ce chiffre devrait encore avoir augmenté. 

En effet, d'après des prévisions de la Banque mondiale publiées cette semaine, jusqu'à 115 millions de personnes supplémentaires pourraient basculer dans l'extrême pauvreté en 2020.

A lire également : Covid-19 : vers une "crise humanitaire sans précédent"

La pandémie aggrave la situation 

Le directeur du PAM avait d'ailleurs prévenu dès avril que "nous pourrions être confrontés à de multiples famines de proportions bibliques en quelques mois".

Pour Berit Reiss-Andersen, la présidente du comité Nobel, "la violence des conflits combinée à la pandémie a entraîné une hausse dramatique du nombre de personnes au bord de la famine dans des pays comme le Yémen, la République démocratique du Congo, le Nigeria, le Soudan du Sud et le Burkina Faso. "

Le PAM est ainsi récompensé pour "sa contribution à l'amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à empêcher l'utilisation de la faim comme arme de guerre".

Ce prix se veut aussi comme un message face aux tentations de repli sur soi dans beaucoup de pays. Il est important de trouver des "solutions multilatérales pour combattre les défis mondiaux", a souligné Berit Reiss-Andersen

C'est la douzième fois que le prix de la paix consacre l'Onu, une de ses agences ou une personnalité qui y est liée.

Le PAM succède ainsi au premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, lauréat du Nobel de la paix en 2019, notamment pour son initiative à résoudre le conflit frontalier avec l'Erythrée.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !