Le point sur l’application de l’accord d’Alger | Arbre à palabre | DW | 19.03.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Le point sur l’application de l’accord d’Alger

Mi-février, les partenaires de l’accord de paix d’Alger de 2015 se sont réunis pour la première fois dans la ville symbole de Kidal, dans le nord du Mali. But de la réunion : faire avancer l'application de cet accord de paix. Où en est-on de la mise en œuvre des dispositions de cet accord ?

Écouter l'audio 38:19

Les partenaires de l’accord de paix d’Alger signé en 2015 se sont réunis pour la première fois dans la ville symbole de Kidal, mi-février dernière pour faire le bilan de sa mise en œuvre.

Jamais le comité de suivi de cet accord dit d'Alger ne s'était réuni dans cette ville du Nord du Mali qui demeure sous le contrôle de l'ancienne rébellion à dominante touareg, depuis sa signature en 2015.

Une vue des participants à la réunion de Kidal

Une vue des participants à la réunion de Kidal

La réunion a eu lieu en présence non seulement des parties signataires (anciens groupes armés rebelles et progouvernementaux) mais aussi d'une forte représentation des partenaires, les parrains algériens, des diplomates des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et plusieurs ministres maliens.

Par ailleurs, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, est intervenu par visioconférence, qualifiant de „tout un symbole" cette réunion de Kidal qui s’est tenu quelques jours avant le sommet du G5 Sahel de N’Djaména au Tchad, ayant réunis la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad

Une précédente réunion du comité de suivi prévue en septembre 2019 à Kidal avait été reportée.

Le drapeau Malien a flotté de nouveau à Kidal au cours de la réunion de février 2021

Le drapeau Malien a flotté de nouveau à Kidal au cours de la réunion de février 2021

Avec nos invités, nous ferons le point de la mise en œuvre des dispositions de l’accord d’Alger, jugé crucial pour la stabilité politique et sécuritaire au Mali.

Voici les invités :

-Aly Tounkara, enseignant-chercheur à l'Université de lettres et de sciences humaines de Bamako et directeur du Centre des études sécuritaires et stratégiques au Sahel.

-Moussa Sidibé, analyste politique.

-Et Nicolas Normand, ancien ambassadeur de France au Mali.

Le débat sous l’Arbre à Palabre est diffusé tous les vendredis à partir de 17 h 30 temps universel. Rediffusion, le samedi à 7 h TU.

Cliquez sur l’image ( en haut), pour écouter l’intégralité du débat.