Le plan climat européen est adopté | International | DW | 12.12.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le plan climat européen est adopté

Après de longues négociations, les membres de l'Union européenne sont tombés d'accord. En dépit des réticences de certains, les 27 ont adopté l'ensemble de mesures destinées à lutter contre le réchauffement climatique.

default

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel au sommet européen à Bruxelles


Ca y est, ils l'ont fait. Un compromis a pu être trouvé. L'Europe peut maintenant mettre en oeuvre ses objectifs des trois 20 pour 2020 : 20% d'énergies renouvelables, 20% d'économie d'énergie, et surtout 20% d'émissions de CO2 en moins par rapport à 1990.

Le chef d'Etat français, Nicolas Sarkozy, achève ainsi sa présidence de l'Union européenne sur un succès : "Ce qui se passe là est vraiment historique, a t-il déclaré. Il n'y a pas un continent au monde qui ne se soit doté de règles aussi contraignantes que celles que nous venons d'adopter à l'unanimité. Pas un continent au monde !"

Paris a accédé à plusieurs demandes émises par les Etats réfractaires, qui souhaitaient épargner le plus possible leur industrie. Malgré toutes les dérogations obtenues par les uns et les autres, Nicolas Sarkozy insiste sur le fait que les objectifs restent les mêmes.

Depuis plusieurs mois, il défendait bec et ongles ce projet. Selon lui, "La crise ne pouvait en aucun cas être une excuse pour ne pas avancer sur la protection de l'environnement. C'est au contraire une volonté d'aller plus loin pour changer nos modèles economiques, aller vers une croissance durable, vers une croissance verte".

La chancelière allemande, Angela Merkel, qui jusqu'au bout, a insisté sur la nécessité de préserver les emplois, se félicite désormais de cette avancée : "Dans ce domaine, l'Europe peut maintenant revendiquer son rôle de fer de lance. C'est un signal important que nous envoyons pour la conférence de Poznan ainsi que pour celle de l'année prochaine à Copenhague".

Mais pour les organisations de défense de l'environnement, la série d'exemptions passe mal. Le Réseau action climat, Greenpeace, WWF et les Amis de la Terre appellent "les parlementaires européens à ne pas voter un tel accord". Ces derniers doivent effectivement l'adopter la semaine prochaine.

Les deux autres grands dossiers de ce sommet ont également abouti. Pour ce qui est du traité de Lisbonne, l'Irlande est disposée à organiser un nouveau référendum d'ici fin 2009. Concernant, enfin, le plan de relance économique de 200 milliards d'euros, les dirigeants européens ont donné leur approbation. Berlin qui trainait des pieds depuis plusieurs semaines, préférant privilégier les plans de sauvetage nationaux, a fini par céder.

  • Date 12.12.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GEqe
  • Date 12.12.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GEqe
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !