Le Parlement européen, à quoi ça sert? | International | DW | 13.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Elections européennes 2019

Le Parlement européen, à quoi ça sert?

Retour sur les prérogatives des eurodéputés.

Nous vous proposons cette semaine et la semaine prochaine une petite série en plusieurs volets, en amont des élections européennes du 26 mai. Aujourd'hui, nous évoquons les prérogatives de la plus grande assemblée démocratiquement élue au monde : le Parlement européen.

Représenter le peuple européen

Les parlementaires sont censés représenter et agir en faveur de plus de 500 millions de citoyens européens. Ils sont d'ailleurs élus au suffrage universel direct depuis 1979.

L'action des députés européens s'étend à de nombreux domaines tels que la migration, la liberté de circulation, l'évasion fiscale, le climat, la qualité des aliments, la recherche en matière de santé, la lutte contre les discriminations, la protection des données personnelles…

Trois fonctions principales

Les eurodéputés, élus pour cinq ans, ont trois grandes prérogatives:

-        la fixation du budget de l'Union européenne, en accord avec le conseil des ministres,

-        le contrôle de l'exécutif européen : les Etats proposent des commissaires qui sont ensuite auditionnés et validés ou non par les eurodéputés. Le Parlement peut d'ailleurs censurer la Commission qui doit alors démissionner.

-        et enfin le rôle législatif : les eurodéputés discutent, votent, modifient les textes juridiques mais ceux-ci sont toujours proposés par la Commission.

Europaparlament in Straßburg (picture-alliance/Winfried Rothermel)

Le site du Parlement à Strasbourg (France)

 "Unis dans la diversité"

Ce slogan de l'UE résume bien la difficulté, en son sein, à concilier la nécessité de compromis d'une part et les intérêts nationaux souvent divergents des 28 Etats membres.

La répartition des sièges se fait en fonction de la population de chaque Etat membre.

Ainsi, sur 751 eurodéputés actuellement, l'Allemagne dispose de 96 sièges. A titre de comparaison, la France en a 74 et les plus petits pays comme Chypre, Malte ou Luxembourg n'en ont que six. Et ce manque d'équité proportionnelle est un point de critique.

A noter: après le Brexit, ne siègeront plus que 705 eurodéputés. Mais la date de sortie du Royaume Uni de l'Union européenne n'étant pas encore fixée, les Britanniques aussi seront appelés à voter, le 23 mai.

UK, London: Protest Brexit (Reuters/D. Martinez)

Les partis pro-Brexit étaient en tête des sondages britanniques ces dernières semaines

Ici et là

Autre critique: les coûts engendrés par l'éparpillement géographique des sites du Parlement : Strasbourg et Bruxelles pour les séances plénières, Bruxelles pour toutes les réunions de commissions et travail quotidien des eurodéputés, tandis que l'administration se trouve au Luxembourg.

Dans l'hémicycle, les élus sont regroupés par affinité politique (huit groupes actuellement) et non par nationalité.

Les deux principaux groupes, le PPE conservateur et les socialistes et démocrates, se sont arrogés la part du lion et alternent à la présidence du Parlement... mais l'arrivée massive prévue de députés eurosceptiques risque de bouleverser l'équilibre de leur compromis.

Du côté électeurs, l'enthousiasme reste mesuré. En 2014, le taux de participation aux élections européenne était de 42%.

Pour attirer notamment les jeunes, le Parlement européen a lancé cette année le hashtag #cettefoisjevote sur les réseaux sociaux.

 

 

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !