Le pétrole va recommencer à couler | Vu d′Allemagne | DW | 16.09.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le pétrole va recommencer à couler

La presse allemande revient aujourd'hui sur la profession de foi d'Angela Merkel en faveur de l'euro, mais elle se consacre surtout à la visite de Nicolas Sarkozy et de David Cameron, à Tripoli, jeudi.

default

À tout seigneur tout honneur, semble dire la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Sans le président français et le Premier ministre britannique, la fameuse résolution de l'ONU n'aurait pas vu le jour et le régime de Kadhafi n'aurait pas été déchu.

Indépendamment de ce que cette victoire peut leur apporter en termes de politique intérieure, Nicolas Sarkozy et David Cameron ont clarifié les rôles au sein de l'Europe. Si l'Allemagne reste le gardien de l'ordre économique européen, Paris et Londres restent, autrefois comme demain, ceux de l'ordre militaire.

Sarkozy und Cameron in Libyen

Bain de foule à Benghazi pour David Cameron et Nicolas Sarkozy

Malgré la bonne humeur générale, la Frankfurter Rundschau reste critique. Les vainqueurs vont ressortir les contrats juteux signés autrefois avec le colonel Kadhafi, des contrats qui seront respectés. Après six mois d'interruption, le pétrole va recommencer à couler et les milliards aussi. Le nouveau pouvoir veut mettre en place un régime basé sur la charia. Alors, adieu droits de la Femme et droits de l'Homme ! lance le quotidien de Francfort.

C'est la ruée vers l'or noir, analyse la Süddeutsche Zeitung. Alliés des rebelles et anciens partenaires historiques font maintenant feu de tout bois pour assurer leur influence. Les Russes ne vont pas vouloir renoncer à leurs investissements dans l'industrie pétrolière et gazière. Et pour les Chinois, les réserves d'or noir de la Cyrénaïque, les plus importantes du continent africain, n'ont pas d'odeur.

08.08.2011 DW-TV JOURNAL WIRTSCHAFT SCHWEIZ

La Suisse n'est pas épargnée par les scandales bancaires

Le quotidien de Munich revient aussi dans ses colonnes sur les deux milliards de dollars perdus par la grande banque suisse UBS.

Un scandale de plus pour la Suisse, lance la Tageszeitung. Après la crise financière, le litige fiscal avec les USA et un maigre résultat au second trimestre, l'institut bancaire suisse fait maintenant la Une des journaux avec deux milliards de dollars perdus dans des spéculations boursières. Et lorsque le porte-parole parle d'opérations "non-autorisées", l'on ne peut s'empêcher de repenser au trader français Jérôme Kerviel qui a fait perdre près de cinq milliards à la Société Générale. Au-delà du dégât financier, c'est surtout la réputation de la banque qui a souffert.

Cela n'aurait pas pu arriver à un plus mauvais moment, lance die Welt. Le week-end dernier, le chef de l'UBS exigeait encore plus de liberté de manœuvre. Un espace de liberté que l'un de ses traders a utilisé pour des manipulations frauduleuses. C'est une honte pour cet institut bancaire sauvé de la crise financière grâce aux fonds publics, conclut le quotidien.

Auteur : Christophe Lascombes
Edition : Yann Durand

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !