″Le nord du Bénin, du Togo et même du Ghana est maintenant vulnérable″ (Paul Melly) | Afrique | DW | 13.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

"Le nord du Bénin, du Togo et même du Ghana est maintenant vulnérable" (Paul Melly)

Spécialiste de l'Afrique et chercheur au Chatham House, Paul Melly estime que la porosité des frontières a progressivement plongé toute la région du Sahel dans une situation de fragilité et d’insécurité.

Écouter l'audio 02:18

"C'est une zone sèche où les djihadistes peuvent bouger à grande vitesse à moto ou à 4x4"

Au Burkina Faso, une église catholique a été la cible d’hommes armés, le dimache 12 mai à Dablo, dans le nord du pays. Six personnes dont le prêtre ont été tuées. Les assaillants sont arrivés alors que débutait la messe. Des prélats chrétiens et musulmans ont déjà été visés par des attaques djihadistes au Burkina et il s'agit de la deuxième attaque, en deux mois, d'une église.

Cette attaque a été condamnée par le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas. Elle  survient deux jours après la libération dans le nord du pays de quatre otages par les forces spéciales françaises.

Le double enlèvement de ressortissants français, le 1er mai dans le parc naturel de la Pendjari et leur libération dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 mai confirme des craintes exprimées depuis des mois quant à la possibilité de voir les groupes djihadistes descendre du Sahel vers les pays côtiers. 

Le Bénin, longtemps épargné par le terrorisme, faisait par exemple figure de havre de paix en Afrique de l'Ouest. Mais la situation s'est dégradée depuis quelques mois dans toute la région… C'est ce qu’explique le spécialiste de l'Afrique et chercheur au Chatham House, Paul Melly.

Cliquez sur la photo ci-dessus pour l’écouter.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !