Le Niger en médiateur au Tchad | Afrique | DW | 27.04.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le Niger en médiateur au Tchad

La situation au Tchad préoccupe les pays du G5 Sahel qui conduisent, aux côtés de N’Djamena, la lutte contre les djihadistes. Le Niger mène la médiation.

Mahamat Idriss Déby le 23 avril lors des obsèques de son père Idriss Déby

Mahamat Idriss Déby le 23 avril lors des obsèques de son père Idriss Déby

La situation au Tchad préoccupe les pays du G5 Sahel qui conduisent, aux côtés de N’Djamena, la lutte contre les groupes djihadistes. Le Niger, un des membres du G5 Sahel, a démenti lundi (26.04.2021) tout contact entre son président, Mohamed Bazoum, et le chef du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (FACT).

Sur notre site également → Marches mortelles contre la transition au Tchad

Le président Bazoum "est sans doute mobilisé pour aider le Tchad mais pour le moment, il n'a pas eu de contact avec le chef rebelle" Mahamat Mahadi Ali, a indiqué Idrissa Waziri, conseiller en communication du président nigérien.

Les militaires au pouvoir à N'Djamena depuis la mort du président Idriss Déby Itno ont annoncé dimanche leur refus de négocier avec les rebelles qui ont lancé le 11 avril une offensive sur la capitale.

Écouter l'audio 04:43

"Il faut déplorer l'abence de l'Afrique centrale dans la gestion de la crise au Tchad" - Paul-Simon Handy

Dans une déclaration à la télévision d'Etat Télé Tchad, leur porte-parole, Azem Bermandoa Agouna, a annoncé les intentions des militaires de mater la rébellion et demandé au Niger de les aider à "capturer" Mahamat Mahadi Ali.

"Le Tchad en appelle à la coopération et à la solidarité du Niger  en vue de faciliter la capture et la mise à disposition de la justice de ces criminels de guerre", avait-il ajouté.

Absence des pays d'Afrique centrale

L'armée tchadienne a affirmé dimanche que des rebelles du FACT, et notamment leur chef, avaient fui en territoire nigérien. 

Paul-Simon Handy, chercheur à l’Institut d’études et de sécurité de Dakar, s'exprimait sur ce sujet sur les ondes de la DW ce mardi. Il salue la médiation du Niger tout en déplorant l’absence des pays d’Afrique centrale dans la recherche de solution à cette crise tchadienne. Vous pouvez cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter son interview.

La rédaction vous recommande