Le long chemin de l′intégration | Vu d′Allemagne | DW | 16.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Le long chemin de l'intégration

A la Une de nombreux journaux allemands aujourd'hui: le rapport publié par l'Organisation de coopération et de développement économique sur les chances des jeunes immigrés sur le marché de l'emploi allemand.

default

Même à niveau de qualification égale, les enfants d'immigrés auront plus de mal à trouver un emploi que les natifs

C'est flagrant, constate la Frankfurter Rundschau. Il manque aux chefs du personnel en Allemagne, une volonté d'intégration. Lorsqu'ils ont entre les mains un diplôme de baccalauréat qui porte un nom turc, ils pensent forcément marchand de légumes, ne parle presque pas l'allemand - puis ils privilégient les autochtones. C'est non seulement de la discrimination mais aussi du gâchis puisque l'on freine de jeunes migrants, nés en Allemagne, talentueux et ambitieux. Mais que faire, s'interroge le quotidien. Il faut casser les clichés et dire ce qui est: l'Etat ne tentera de mettre fin aux discriminations à l'emploi qu'une fois qu'il formera de manière satisfaisante les enfants d'immigrés. Ce processus est long et complexe et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle tant de médias et de donneurs de leçons préfèrent taire la vérité.

Olga aus der Ukraine in einem Deutschkurs in Stuttgart

Le marché du travail en Allemagne: discrimination et gâchis

La Süddeutsche Zeitung pense elle aussi que l'intégration des immigrés ne peut réussir que si tout le monde abandonne ces préjugés. D'un côté les natifs. Il faut qu'ils acceptent enfin la réalité. De l'autre les immigrants qui doivent comprendre que leur salut ne peut pas seulement venir de l'Etat. La promotion de l'éducation nécessite les efforts de chacun. On n'a jamais vu quelqu'un avancer seulement avec l'aide du monde extérieur, note le journal.

Die Tageszeitung estime, au vu des conclusions du rapport de l'OCDE, qu'il n'y a rien d'étonnant à ce que de nombreux académiciens d'origine turque préfèrent chercher un travail en Turquie plutôt que dans le pays où ils sont nés et où ils ont grandi. L'Allemagne aurait cependant la possibilité de renverser cette tendance. Si au moins l'administration publique pouvait déjà montrer l'exemple. Il n'existe en effet nulle part ailleurs en Europe, un endroit où l'on trouve aussi peu d'employés issus de l'immigration que dans l'administration allemande.

Flash-Galerie Format Mahnwache vor dem Atomkraftwerk Krümmel

La nouvelle coalition de droite tourne le dos au calendrier d'abandon du nucléaire en vigueur depuis 1998 en Allemagne. Les conservateurs et les libéraux ont annoncé un accord formel pour prolonger les 17 centrales nucléaires du pays

La Frankfurter Allgemeine Zeitung commente elle les négociations politiques en cours entre chrétiens démocrates et libéraux. Hier, les deux formations ont trouvé un accord pour prolonger le fonctionnement de certaines centrales nucléaires. Mais attention, prévient le journal. Même si la politique antinucléaire n'a pas le vent en poupe, l'accord trouvé va sans aucun doute susciter une opposition massive. La transparence doit devenir le maître mot de la nouvelle coalition. Ce n'est que comme cela que l'on pourra peut-être atteindre un consensus sur le sujet.

  • Date 16.10.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/K8L7
  • Date 16.10.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze / Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/K8L7
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !