Le Japon au bord d’une catastrophe nucléaire ? | International | DW | 14.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le Japon au bord d’une catastrophe nucléaire ?

Une nouvelle explosion s'est produite ce matin dans un réacteur de la centrale atomique de Fukushima. C'est la seconde explosion en deux jours et un nouveau réacteur est menacé à son tour de surchauffe.

La centrale de Fukushima a connu une explosion samedi. Deux incidents majeurs ont eu lieu depuis.

La centrale de Fukushima a connu une explosion samedi. Deux incidents majeurs ont eu lieu depuis.

Le gouvernement japonais tente de rassurer la situation en affirmant que la situation n'est nullement comparable à celle de Tchernobyl, la centrale nucléaire ukrainienne qui a explosé en 1986, libérant dans l'atmosphère un nuage radioactif qui a fait le tour de la terre. A ce jour, la centrale de Fukushima – située à 240 kilomètres de Tokyo – a connu trois incidents majeurs. L'explosion du réacteur numéro un, samedi, qui a libéré des particules radioactives sans qu'on connaisse l'ampleur de la contamination. 200 000 personnes ont été évacuées et l'armée américaine qui a sur zone un porte-avions pour participer aux opérations de secours a suspendu son opération à cause du degré de radioactivité.

Ce matin, c'est le réacteur numéro trois qui a connu à son tour une explosion, toutefois moins importante que celle de samedi. Enfin, le réacteur numéro deux de cette même centrale de Fukushima-Daiichi est surveillé de près car son circuit de refroidissement a cessé de fonctionner, le niveau de l'eau a baissé et des cartouches de combustible nucléaire seraient exposées à l'air libre. La situation est critique car il y a de nouveau un risque d'explosion et les ingénieurs nippons ont injecté directement de l'eau de mer pour refroidir le réacteur, ce qui n'est pas une procédure habituelle et prouve l'urgence. « Notre pays n'a rien connu de pire depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Mais si nous travaillons tous ensemble, je suis convaincu que notre pays peut surmonter cette tragédie », a déclaré le Premier ministre japonais, Naoto Kan.

Des policiers patrouillent dans la zone de Fukushima après l'explosion samedi après-midi

Des policiers patrouillent dans la zone de Fukushima après l'explosion samedi après-midi

Scénario Tchernobyl

Après avoir été critiqué pour avoir minimisé l'ampleur de la catastrophe, le gouvernement japonais ne peut que confirmer les dégâts. Les trois incidents survenus à la centrale de Fukushima sont classés au rang quatre sur une échelle qui en compte sept. Pour donner une idée : Tchernobyl en 1986 était au rang six et Thee Miles Island aux Etats-Unis, en 1979, était classé au cinquième échelon.

Evidemment, au Japon, seul pays au monde à avoir subi une attaque atomique (en 1945 avec les bombes sur Hirsohima et Nagasaki), la question du nucléaire est très sensible. Malgré tout, le gouvernement japonais a exclu un « scénario Tchernobyl ». C'est-à-dire qu'il n’envisage pas le pire, il n’envisage pas le scénario apocalyptique.

Auteur : Jean-Michel Bos

Edition : Marie-Ange Pieorron

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !