Le G7 sous pression | International | DW | 10.10.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le G7 sous pression

Les marchés financiers continuent de plonger malgré la baisse des taux directeurs. Les grands argentiers du G7 qui se rencontrent ce soir à Washington sont sous pression.

default

Les ministres des Finances du G7 réunis à Washington

C'est le moins que l'on puisse dire puisque les Bourses ont cédé à la panique et notamment les Bourses européennes qui chutent de 7% après une dégringolade de près de 10% de l'index Nikkei. Le Japon était jusqu'à présent relativement épargné par la crise mais depuis que la compagnie d'assurance Yamato Life Insurance s'est déclarée en cessation de paiement, c'est la chute. La plupart des investisseurs misent sur une récession mondiale en 2009 et sur un effondrement des profits des entreprises.

Gordon Brown

Le premier ministre britannique Gordon Brown propose une solution "révolutionnaire" à la crise

Le Premier ministre britannique, Gordon Brown, appelle ses partenaires à adopter sa solution, une solution globale et révolutionnaire. Selon le locataire du 10, Downing Street, il faut s'adapter aux nouvelles conditions, et donc avoir notamment recours aux nationalisations des banques. La chancelière allemande Angela Merkel n'exclut pas non plus cette option. Jörg Decressin est économiste au FMI:

«Ces actions nationales isolées ne sont pas suffisantes. Selon nous, il faut agir sur plusieurs fronts à la fois. On vient de le voir: il y a d'abord eu la baisse des taux directeurs ce qui est positif quand l'économie va mal, puis des injections de liquidités de la part des banques centrales. Tout cela a eu lieu de manière coordonnée. Maintenant il faut agir à d'autres niveaux: les Etats doivent garantir les dépôts bancaires, et injecter des capitaux dans les banques.»

Logo IMF Internationaler Währungsfond

Le FMI disposé à prêter des fonds

De son côté, le FMI s'est dit disposé à prêter aux pays touchés par la pénurie mondiale de crédit. Il a ainsi réactivé un mécanisme de financement d'urgence lancé dans les années 90 pendant la crise financière en Asie. Peut-il pour autant servir de régulateur des marchés? La réponse de Jörg Decressin:

«La régulation des marchés, c'est l'affaire des organes de contrôle nationaux voire même des Parlements nationaux. Ce que nous, nous pouvons faire, c'est donner des conseils, fournir des expertises, apporter notre expérience aux gouvernements qui veulent transformer leur système financier, mais nous ne sommes pas des régulateurs.»

Les pays vont donc devoir agir par eux-mêmes et si les réunions des ministres des Finances du G7 ce soir et celles de la Banque Mondiale et du FMI n'aboutissent à aucun résultat, le Japon s'est d'ores et déjà dit prêt à accueillir un sommet du G8 sur la crise.

  • Date 10.10.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FXgM
  • Date 10.10.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FXgM
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !