Le Bundestag vote le plan de sauvetage de l′euro | International | DW | 29.09.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Le Bundestag vote le plan de sauvetage de l'euro

Ce jeudi à Berlin, les députés du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, ont approuvé à une très large majorité l'élargissement du fonds de secours de la zone euro, le FESF. Un soulagement pour Bruxelles.

default

Angela Merkel (à l'arrière-plan, au centre) et les députés en train de voter au Bundestag

Ce vote était très attendu non seulement en Allemagne, mais dans toute l’Europe et même dans le monde entier. Voici qui devrait rassurer les marchés financiers sur l'avenir de la monnaie unique européenne.

Ce vote est aussi une victoire pour la chancelière. Alors qu’Angela Merkel était de plus en plus critiquée ces dernières semaines sur ses qualités de leader, elle a réussi à rassembler assez de voix dans le camp gouvernemental. La coalition composée de l’Union conservatrice CDU /CSU et du parti Libéral FDP a en effet réuni 315 "oui", alors que 311 auraient suffi sur les 620 députés du Bundestag. En tout, ce sont 523 députés qui ont voté « oui », 85 « non », trois se sont abstenus.

Wolfgang Bosbach

Wolfgang Bosbach (CDU)

Divergence dans les rangs de la CDU

Si l'issue du vote était quasi assuré, -deux des trois partis d'opposition, les sociaux-démocrates (SPD) et les Verts, ayant promis leurs voix-, les observateurs doutaient que la coalition gouvernementale puisse à elle seule faire approuver l'élargissement du fonds de secours de la zone euro. Au sein même de la CDU, le parti de la chancelière, certains députés n’ont d’ailleurs pas caché leur volonté de voter "non". Comme Wolfgang Bosbach:

"Cela veut dire que nous laissons à la jeune génération une énorme montagne de dettes, et à cela nous ajoutons encore des risques d’une manière pour moi irresponsable !"

Le principal orateur du plus grand parti d’opposition, le parti social-démocrate, Peer Steinbrück avait dès avant le vote assuré que les sociaux-démocrates voteraient "pour".

Peer Steinbrück Aufsichtsrat Deutschland Politik

Peer Steinbrück (SPD)

Critique de l'opposition

Cependant, le probable candidat à la Chancellerie lors des prochaines élections, n’a pas épargné ses critiques à l’égard de la coalition gouvernementale, l’accusant d’avoir géré au plus mal la crise de l’euro. Selon lui, depuis le début de la crise au printemps 2010, le gouvernement d’Angela Merkel n’aurait eu "aucune idée directrice, aucune perspective, aucune stratégie" et il a reproché aux politiciens en poste d’être trop passifs vis-à-vis des acteurs financiers:

"Les responsables de la crise ne participent pas au financement des coûts qu’elle entraîne (...) et la politique n’apparait plus en acteur, mais se laisse pousser par les turbulences du marché et le verdict des agences de notation. Ne nous faisons pas d’illusions, cela marque la perception que beaucoup de gens ont vis à vis de l’Etat et de la politique…."

L'Allemagne est le onzième pays à approuver l'élargissement du fonds de secours européen pour venir en aide aux pays de la zone euro en difficulté. Six Etats membres de la zone euro doivent encore se prononcer. Berlin sera le premier contributeur du FESF.

Ce vote du Bundestag n’est qu’une étape vers une possible issue à la crise de l’Euro. D’autres décisions doivent suivre: comme le vote dans les prochaines semaines sur un deuxième plan d'aide à la Grèce, et début 2012 sur un MES (mécanisme de sauvetage permanent) pour succéder vers la mi 2013 au FESF.

Auteur: Philippe Pognan
Edition: Elisabeth Cadot

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !