L′aventure continue | Coupe du monde de football 2018 | DW | 28.06.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

L'aventure continue

Samedi soir, les Black Stars du Ghana ont souffert pour battre les Etats-Unis durant les prolongations (2-1). Le lendemain, l'Allemagne s'est imposée sur sa vieille rivale, l'Angleterre (4-1). En route pour les quarts.

default

L'euphorie passée, il faut se remettre au travail. Ghanéens et Allemands vont se frotter à l'Amérique du Sud, où deux ogres les attendent, pour deux quarts de finale qui semblent équilibrés. Ce sera l'Uruguay pour les Black Stars, et l'Argentine pour la Mannschaft.

Ce week-end encore, des erreurs d'arbitrage ont entaché le Mondial, mais Sepp Blatter, le patron de la FIFA, refuse d'entendre parler de l'arbitrage vidéo. En janvier dernier, il avait pourtant déclaré être favorable à une technologie permettant de vérifier si le ballon a ou non franchi la ligne de but, mais il a refusé que cette technologie soit mise en place pour la Coupe du Monde 2010.

Anglais et Mexicains peuvent donc se sentir lésés. Dans le huitième de finale entre l'Argentine et le Mexique, l'arbitre italien accorde à tort un but à Carlos Tevez, pourtant hors-jeu d'un bon mètre. Les Mexicains sont dès lors menés 1-0 et ils ne s'en relèvent pas. L'Argentine s'impose finalement 3 buts à 1 et rencontrera l'Allemagne en quart de finale.

Flash-Galerie Fußball WM 2010 Südafrika Achtelfinale Deutschland vs England

Manuel Neuer dit ne pas avoir vu le ballon rentrer, et pourtant...

Les Anglais ont également mal vécu les décisions arbitrales. A la 38e minute, alors que l'Angleterre est menée 2-1, Franck Lampard décoche une frappe qui touche la transversale et rebondit…40 centimètres derrière la ligne de but. Toute la planète a vu la balle rentrer, sauf Manuel Neuer (d'après ses propos) le portier allemand, ainsi que l'arbitre uruguayen Jorge Larrionda et ses assistants. Au final, l'arbitre n'accorde pas le but qui aurait permis aux Anglais d'égaliser et de revenir dans la partie, d'autant plus qu'une minute plus tôt, le défenseur Matthew Upson avait réduit la marque de la tête (37e). Frustrés, les joueurs de Fabio Capello s'inclineront sur le large score de 4-1. Certaines rencontres se jouent sur une simple appréciation.

L'Allemagne, le pouvoir à la jeunesse

Il ne faut pas pour autant enlever tout mérite à la Mannschaft. Car les joueurs de Joachim Löw ont fait forte impression face à une équipe d'Angleterre qui a montré ses limites, notamment en défense. A la 20e minute, un long dégagement de Neuer trouve Miroslav Klose qui se joue de deux défenseurs et marque d'un pointu qui passe sous le ventre de David James: 1-0. On a dit beaucoup de bien sur Manuel Neuer, 24 ans, qui a tout d'un futur grand: il est bon sur sa ligne et sait jouer avec ses coéquipiers. Sur cette action, il a également montré qu'il était très bon au pied. Le seul registre où il n'est pas très performant reste son jeu aérien, comme en témoigne le but d'Upson. Mais avec son physique (1m90, 85 kg), il devrait finir par s'imposer dans les airs.

NO FLASH Fußball WM 2010 Deutschland England

Thomas Müller, auteur d'un doublé

En marquant le but du 2-0 suite à un service de son compère Klose, Lukas Podolski possède un curieux record: il a marqué son 40e but en sélection et a donc dépassé son total de buts en club en 1ère division. Pas mal du tout pour un joueur qui déçoit beaucoup tout au long de la saison, mais qui se transforme en redoutable buteur dès qu'il revêt le maillot de la Mannschaft.

Enfin, comment ne pas parler de l'une des révélations de cette Coupe du Monde, de l'homme de ce match, Thomas Müller ? A 20 ans, c'est sans complexe que le jeune joueur du Bayern s'est fendu d'un doublé en 3 minutes (67e, 70e), enterrant ainsi définitivement les espoirs anglais. Titulaire indiscutable au sein de son club du Bayern de Munich, Müller est en passe de le devenir en sélection, que ce soit au milieu de terrain ou en attaque.

On pourrait citer d'autres exemples, comme Mesut Özil (21 ans), Jerome Boateng ( 21 ans) ou encore Toni Kroos (19 ans). Quoi qu'il en soit, le pari de la jeunesse est un succès pour le moment. Et si cette équipe, (la plus jeune équipe allemande ayant jamais participé à un Mondial) continue sur sa lancée, elle risque de bientôt remporter un quatrième titre mondial…

Flash-Galerie Fußball WM 2010 Südafrika Achtelfinale USA Ghana

Direction quarts de finale pour John Pantsil et le Ghana

Les Black Stars... de tout un continent

La jeunesse, c'est aussi le secret de la réussite des Ghanéens. Seuls 8 joueurs sur 23 ont plus de 25 ans. Le reste de l'effectif se connaît depuis de nombreuses années, ces jeunes ont remporté ensemble la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2009. Le match contre les Etats-Unis a été difficile, mais les Ghanéens ont su faire preuve de solidarité pour s'imposer. Après l'ouverture du score de Kevin-Prince Boateng (qui s'est parfaitement intégré à un effectif qu'il n'avait jamais fréquenté auparavant) à la 5e minute, les Ghanéens ont laissé venir les Américains en deuxième période et ont concédé un pénalty transformé par Landon Donovan à la 62e minute. Tout comme contre l'Allemagne, le Ghana ne s'est pas relâché, a fait bloc, et a finalement été récompensé en prolongations. Un service d'André Ayew trouve Gyan Asamoah dans la profondeur. L'attaquant ghanéen se joue de la défense américaine et trompe Tim Howard de près. 2-1 score final, et le Ghana se qualifie pour la première fois de son histoire en quarts de finale de Coupe du Monde.

Vendredi soir, le Ghana affrontera l'Uruguay, et tentera de réussir là où le Cameroun (en 1990) et le Sénégal (en 2002) ont échoué, à savoir devenir le premier pays africain à se qualifier pour une demi-finale de Coupe du Monde. Quant à l'Allemagne, elle affrontera l'Argentine dans un remake de l'édition 2006. Il y a quatre ans, l'Allemagne s'était imposée en quarts de finale lors de la séance de tirs au but (4-2) après un match nul 1-1. L'Argentine et son armada offensive partent favoris cette année; mais qui sait, peut-être que l'histoire se répétera samedi.

Auteur : Ali Farhat
Edition : Sandrine Blanchard