L′attribution controversée du prix Nobel de la paix à Abiy Ahmed | International | DW | 10.12.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

L'attribution controversée du prix Nobel de la paix à Abiy Ahmed

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a reçu le prix Nobel de la paix à Oslo dont l’attribution a provoqué, en octobre, des affrontements inter-ethniques dans son pays.

Norwegen l Verleihung des Friedensnobelpreis an Abiy Ahmed in Oslo (picture alliance/AP Photo/NTB scanpix/H. M. Larsen)Premier ministre éthiopien récompensé

Le Premier ministre éthiopien récompensé à Oslo en Norvège

Moins de deux semaines après l’annonce de l'attribution du prix Nobel de la paix, des manifestations anti-Abiy Ahmed ont eu lieu en Ethiopie. 

Celles-ci ont entrainé des affrontements inter-ethniques qui ont coûté la vie à 86 personnes. 

Avant la remise officielle du prix Nobel, ce mardi, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a reconnu que son pays a récemment traversé des moments difficiles mais que lui et son peuple vont les surmonter:

Unterstützer von Jawar Mohammed versammeln sich in Addis Abeba (AFP/Stringer)

Des affrontements inter-communautaires en Ethiopie

"La situation en Ethiopie n’est actuellement pas bonne. C’est un défi pour nous mais sans défis, on ne peut rien faire de neuf. Nous considérons donc tous nos défis comme de grandes opportunités", a déclaré Abiy Ahmed.

Un Premier ministre réformateur

Le début du mandat d’Abiy Ahmed, en avril 2018, a été marqué par un élan de démocratisation avec la libération de milliers de prisonniers politiques et la mise en place d’une commission de réconciliation. 

Mais il y a eu surtout la rencontre historique à Asmara entre le Premier ministre Abiy Ahmed et le président érythréen, Issaias Afeworki. 

Un rapprochement entre les deux ex-frères ennemis qui a abouti à la réouverture d’ambassades et de postes frontières, ainsi qu’au rétablissement des liaisons aériennes. 

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a aussi joué un rôle essentiel de médiateur dans la crise politique au Soudan.

À Oslo, en Norvège, Abiy Ahmed a encore réitéré son engagement pour la paix :

Sudan Khartum Machtabgabe Militär Vertragsunterzeichnung (Getty Images/AFP/E. Hamid)

Le Premier ministre éthiopien au Soudan

"Le prix, c’est la reconnaissance de nos efforts en vue de faire plus dans l’avenir. Je pourrais dire principalement que c’est une récompense qui va m’encourager davantage pour la paix et la réconciliation dans l’avenir", a souligné l’Ethiopien  Abiy Ahmed.

Celui-ci succède au Congolais Denis Mukwege et à l’Iraquienne Nadia Murad, couronnés en 2018.

 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !