L′archevêque de Lomé dénonce une ″injustice organisée″ | Afrique | DW | 26.02.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

L'archevêque de Lomé dénonce une "injustice organisée"

Après la réélection du président Faure Gnassingbé au Togo, Mgr Philippe Kpodzro demande au pape François d'intervenir.

Écouter l'audio 02:02

"Je suis profondément déçu" (Mgr Kpodzro)

Au Togo, le président sortant Faure Gnassingbé a été réélu pour un quatrième mandat avec 72,36% des voix, loin devant le candidat de l'opposition, Agbéyomé Kodjo.

Ce dernier, soutenu par l'archevêque émérite de Lomé Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, a obtenu 18,37% des voix tandis que le troisième candidat Jean-Pierre Fabre récolte un score de 4,35%.

L'archevêque de Lomé rejette les résultats de la présidentielle et appelle à une manifestation pour ce vendredi 28 février à Lomé.  Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a également demandé au pape François d'intervenir au Togo. Il qualifie le résultat de cette élection comme étant un "montage de mensonges" et une "injustice organisée".

Nous avons rencontré Mgr Philippe Fanoko Kpodzro à Lomé. Il est interrogé par Kossivi Tiassou.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter son interview

Togo Präsidentschaftswahl in Lome l Wahllokal (AFP/Y. Folly)

Faure Gnassingbé a été élu pour un quatrième mandat selon les résultats proclamés par la Commission électorale.

Audios et vidéos sur le sujet