L′année où l′Europe a douté de son futur | Carrefour Europe | DW | 29.12.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Carrefour Europe

L'année où l'Europe a douté de son futur

2012 débute et c’est l’occasion de revenir sur douze mois qui ont fait vaciller l'Europe. Enfin, nous fêtons cette nouvelle année en musique avec un prêtre suédois qui organise des soirées techno dans son église.

Berlin/ ARCHIV: Eine Ein-Euro-Muenze liegt in Berlin fuer eine Fotoillustration auf einem Tisch vor einem schwarzen Hintergrund (Foto vom 25.07.11). Der Eurokurs ist am Mittwochnachmittag (28.12.11) auf den tiefsten Stand seit elf Monaten gesackt. Die Gemeinschaftswaehrung kostete zeitweise 1,2942 Dollar. Nach der erfolgreichen Auktion italienischer Staatsanleihen war der Eurokurs am Vormittag noch auf 1,3081 Dollar gestiegen. (zu dapd-Text) Foto: Steffi Loos/dapd

La crise de l'euro risque-t-elle de sonner le glas de l'UE telle que nous la connaissons?

L’année 2011, prise sous l’angle européen, n’a pas été toujours très drôle. D’abord la crise a phagocyté tous les esprits et il était difficile de ne pas en parler. Une crise aux conséquences politiques multiples d’ailleurs comme cette montée de l’extrême-droite en Europe sur laquelle nous sommes revenus dans cette interview avec Jean-Claude Camus, le spécialiste français de l’extrême-droite réalisée au mois de février. Celui-ci nous rappelait que désormais le nouvel ennemi de l’extrême-droite en Europe c’est l’islam.

L’islam n’est pas non plus très loin du thème de l’immigration. On se souvient avec quelle frilosité les nations européennes ont réagi face aux révolutions dans les pays arabes. Face à un moment historique, l’Europe a eu peur de voir arriver sur ses côtes méridionales un afflux de réfugiés et son réflexe a été de se replier sur sa forteresse. Certains allant jusqu’à regretter le régime Kadhafi comme le critiquait au mois de mars l’eurodéputé portugais Rui Tavares.

Paul-Henri Spaak, Foreign minister of Belgium. (AP-Photo) 15.1.1965

Paul-Henri Spaak, ancien ministre belge des Affaires étrangères, estimait qu'il n'y a "que des petits pays en Europe"

Que des petits pays

Enfin, il y a eu la crise de l’euro. Une crise qui a débuté fin 2009 lorsque Bruxelles a fait semblant de découvrir que la Grèce avait triché sur le montant de son déficit public. Mais la nouveauté en 2011 c’est la crainte de voir cette crise grecque se propager à toute la zone euro. Face à cela, Martin Schulz, l’actuel président du groupe social-démocrate au Parlement européen et probable futur président de ce Parlement a dénoncé l’égoïsme des États, incapables de s’entendre face à la crise.

C’est cette division qui est apparue durant la crise et qu’ont sanctionné les marchés. Pour Guy Verhofstadt, le président du groupe libéral au Parlement européen, c’était l’occasion de nous raconter au mois de mai une vieille blague belge. OU comment l’ancien ministre des Affaires étrangéres Paul-Henry Spaak ironisait sur ces pays – la France et l’Allemagne – qui pensent qu’ils sont encore des grandes nations.

dj; disco; entertainment; laser; fires; music; musician; night; robotics; trance; club; concert; dancehall; disk; mixer; hall; levels; connection; scratch; sound; rotation; system; rotary; table; vinyl

Le sermon des platines peut-il ouvrir les portes des églises aux jeunes?

Dieu est un DJ

Caissons de basses derrière les bénitiers, projections Laser sur les vitraux: croyez-le ou pas, un vendredi par mois, une église de Stockholm organise sa messe techno pour attirer les jeunes. C’est très efficace pour ramener les brebis égarées dans la maison de Dieu même si celle-ci est transformée en discothèque. C’est un reportage de Benoit Derrier.

Auteur : Jean-Michel Bos

Audios et vidéos sur le sujet