L′ancien président burundais Pierre Nkurunziza a été inhumé | Afrique | DW | 26.06.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

L'ancien président burundais Pierre Nkurunziza a été inhumé

La cérémonie funéraire était dirigée par le nouveau chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye qui a salué un "président unique". Notre correspondant était sur place.

Pierre Nkurunziza est officiellement décédé d'un arrêt cardiaque

Pierre Nkurunziza est officiellement décédé d'un arrêt cardiaque

C’est à midi pile, heure locale, que le cortège funéraire est arrivé au stade Ingoma de Gitega avec à bord, la dépouille du président défunt Pierre Nkurunziza. Il a été accueilli dans une ambiance de fanfare militaire, de pleurs et de cris de détresse. Certains sont même tombés en syncope et ont dû être évacués par les secouristes de la Croix rouge. 

Eric Ndayihaye est venu assister aux funérailles :

"Feu Nkurunziza était un vrai patriote pour moi. Vous vous souvenez qu’en 2015 il y a eu un putsch. Il avait mille moyens de demander l’asile en Tanzanie mais il a pris le risque de retourner au pays. C’est signe éloquent qu’il aime son pays."

Pierre Nkunrunziza est décédé le 8 juin dernier à l'âge de 55 ans d'un arrêt cardiaque selon les autorités. Les circonstances de sa mort, en pleine pandémie de Covid-19 avaient soulevé des doutes. 

A lire également : L’augmentation des cas de Covid-19 au Burundi inquiète

8ème président du Burundi

Dans sa prière officielle d’adieu, Shekh Sadiki Kajandi Abdallah, président de la communauté islamique du Burundi, a remercié Dieu pour avoir accordé un cadeau précieux au Burundi avec Pierre Nkurunziza :

Écouter l'audio 02:02

Ecoutez le sujet de notre correspondant à Gitega...

"Il soulageait et prenait soins des orphelins, il s’occupait des malades et des veuves. C’est pour cela que nous sommes venus nombreux lui rendre hommage. Dieu prend soin de lui, épargne-le des problèmes comme il l’a lui-même fait pour nous et le Burundi en mettant en place son successeur."

Dans son discours officiel, le président Evariste Ndayishimiye a précisé que le Burundi a perdu un président unique comparé à ses prédécesseurs :

"On n’avait jamais vu un président humble qui s’approche du bas peuple. Aucun de ses prédécesseurs n’avait fait autant de descentes sur le terrain comme lui : prendre une houe, cultiver et récolter, pratiquer l’élevage, l’apiculture, porter des pierres sur la tête, construire."

Des militaires lors de l'investiture du nouveau chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye

Des militaires lors de l'investiture du nouveau chef de l'Etat Evariste Ndayishimiye

Sur place, plusieurs pays étaient représentés par leurs missions diplomatiques et consulaires accréditées à Bujumbura. Le président Pierre Nkurunziza était le huitième président du Burundi depuis son indépendance en 1962. 

Si les personnes présentes à ses funérailles disent regretter l'ancien président, de nombreux Burundais ont aussi tenu à rappeler ces dernières semaines que Pierre Nkurunziza a dirigé le pays d'une main de fer. C'est notamment le cas des nombreux exilés qui ont dû se réfugier à l'étranger pour fui la répression.

A lire aussi : Des réfugiés burundais réagissent à la mort de Pierre Nkurunziza