L′Allemagne réhabilite ses ″traîtres de guerre″ | Allemagne | DW | 08.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'Allemagne réhabilite ses "traîtres de guerre"

Après de longs débats, les députés du Bundestag se sont mis d'accord pour révoquer toutes les sentences prononcées par les tribunaux de l'Allemagne nazie contre ces soldats qui ont "trahi" le régime hitlérien.

default

64 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les "traîtres de guerre" obtiennent réparation

Der Bundestagsabgeordnete Jan Korte

Jan Korte, jeune député engagé pour la réhabilitation des victimes de la justice nazie.

C'est grâce à l'engagement acharné de quelques survivants de la justice nazie, de scientifiques et de responsables politiques que les "traîtres de guerre" obtiennent cette réparation, 64 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Pour Jan Korte, député de la gauche radicale, c'est aussi l'aboutissement de plus de trois ans de travail :

"Il s'agit de rendre hommage à la résistance et à la désobéissance des simples soldats, d'exprimer clairement notre reconnaissance à ces gens. Car si on se réfère aux derniers résultats des recherches, on voit qu'ils ont agi pour des raisons de conscience. Ils ont refusé le système d'extermination nazi."

30.000 soldats condamnés à mort

Deutschland Gedenken in Sachsenhausen Sinti und Roma

"Le travail rend libre", devise d'un camp de concentration

Un simple contact avec des prisonniers suffisait pour être considéré comme un traître. Que dire alors de ces soldats qui ont apporté leur aide à des Juifs, alors que les nazis avaient décidé d'appliquer la "solution finale" ? Plus de 30.000 soldats de la Wehrmacht ont été ainsi condamnés à mort par la justice nazie. Après la guerre, les anciens résistants ont continué à être considérés comme des rebuts de la société, alors que certains de leurs bourreaux faisaient carrière dans la justice de la jeune République fédérale. C'est pour obtenir réparation que Ludwig Baumann, lui-même ancien déserteur et l'un des rares à avoir survécu à la torture, a créé en 1990 la Fédération des victimes de la justice militaire nazie :

"Et depuis ce temps, nous nous battons au Bundestag pour la réhabilitation et la révocation des sentences, pour le rétablissement de notre dignité."

Ehemaliger Wehrmachtsoldat Ludwig Baumann neben Denkmal Dem unbekannten Deserteur

Ludwig Baumann devant le monument au déserteur inconnu

Une réhabilitation en plusieurs étapes

En 2002, Ludwig Baumann a profité de la loi de réhabilitation des déserteurs et objecteurs de conscience. Mais il a continué à plaider la cause des "traîtres", pour que eux aussi soient reconnus à leur juste valeur. La loi adoptée aujourd'hui par le Bundestag est donc pour lui un "rêve qui se réalise". Pour l'Allemagne, c'est le dernier tabou de la justice arbitraire nazie qui vient de se briser.

  • Date 08.09.2009
  • Auteur Anne Le Touzé / ap
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JXvN
  • Date 08.09.2009
  • Auteur Anne Le Touzé / ap
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JXvN