L′Allemagne menacée d′une grave récession | Allemagne | DW | 21.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

L'Allemagne menacée d'une grave récession

En 2009, l’Allemagne sera durement touchée par la récession, encore plus même que d'autres pays européens. C'est ce qui ressort des prévisions officielles présentées à Berlin par le ministre de l'Economie, Michael Glos.

default

Le premier exportateur mondial subira de plein fouet la crise, la demande internationale étant en net recul dans un climat de dégradation économique général. Selon le ministre de l'Economie, Michael Glos, le PIB, le Produit intérieur brut de l’Allemagne après une croissance de 1,3% l’an dernier devrait reculer cette année de 2,25%.

„Nous croyons viser juste avec le chiffre de 2,25%. Le président de la Banque centrale allemande me l’a confirmé aussi aujourd’hui .“

Jusqu’ici l’Allemagne a puisé sa vigueur économique des exportations, les produits „made in Germany“ jouissant d’une excellente réputation. Mais les principaux partenaires commerciaux de l’Allemagne sont ses voisins européens qui souffrent eux aussi de la récession. Ils passent donc beaucoup moins de commandes aux entreprises allemandes. Or, un emploi sur quatre dans le pays dépend des ventes à l'étranger. C’est ce qui explique la vulnérabilité particulière de l’Allemagne et l’ampleur de la baisse. Michael Glos :

„Il n’y a pas d’exemple d’une aussi forte baisse dans l'histoire de
l'après - guerre. Il s’agit bien de la plus forte baisse économique de l’histoire allemande récente. "

Au quatrième trimestre 2008 les exportations ont déjà fortement reculé, et pour 2009 le ministre table sur un effondrement de 8,9% des ventes à l’étranger. Le nombre des chômeurs en Allemagne devrait augmenter de 500.000 à la fin de l'année, faisant grimper le taux de chômage en moyenne à 8,4% sur l'année 2009 contre 7,8% en 2008.

Cependant le ministre de l'Economie a affiché un optimisme prudent en ce qui concerne la consommation des ménages, un point faible ces dernières années. Un "niveau très bas d'inflation", l’accalmie des prix de l'énergie, les réductions d'impôts et de cotisations assurance maladie, ainsi que les plans d'aide à la conjoncture décidées par le gouvernement vont soutenir l'économie sur le marché intérieur allemand. Le ministre s’est toutefois gardé de donner une prévision de croissance pour l'Allemagne.

  • Date 21.01.2009
  • Auteur Ph. Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Gdsb
  • Date 21.01.2009
  • Auteur Ph. Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Gdsb