L′Allemagne manque de main d’œuvre qualifiée | Vu d′Allemagne | DW | 03.08.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L'Allemagne manque de main d’œuvre qualifiée

Le ministre de l’économie, Rainer Brüderle, s’est déclaré favorable à une simplification des règles d’entrée dans le pays pour les travailleurs qualifiés. Il a aussi évoqué la possibilité d’une prime d’incitation.

default

L'Allemagne veut faire appel à des spécialistes étrangers.

Ce n'est pas le rôle de la politique de recruter des travailleurs qualifiés pour les entreprises qui trouvent cela trop cher ou trop compliqué d'assurer elles-mêmes la relève, estime la Westdeutsche Allgemeine Zeitung. Mener une politique sérieuse, c'est créer le cadre nécessaire pour plus d'éducation, plus de formation et de qualification. Voilà comment lutter à l'avenir contre le manque de main d'œuvre qualifiée.

Bundeswirtschaftsminister Rainer Brüderle

Rainer Brüderle plaide pour une prime d'incitation payée par les entreprises

La Süddeutsche Zeitung souligne de son côté le risque de voir les entreprises préférer les spécialistes venus de l'étranger parce qu'ils leurs coûtent moins cher que ceux disponibles sur le marché du travail en Allemagne. S'il veut simplifier les règles de l'immigration, le gouvernement doit d'abord s'assurer que les employeurs ne cherchent pas simplement à réduire leurs coûts salariaux, mais bien qu'ils ne trouvent personne pour occuper des postes pourtant bien rémunérés.

Le Tagesspiegel évoque d'un ton moqueur le narcissisme patriotique de nombreux hommes politiques, qui pensent que l'Allemagne est un pays attirant pour les travailleurs qualifiés de l'étranger. Mais c'est l'inverse qui est vrai : chaque année, des milliers de diplômés allemands acceptent des emplois dans des pays où les salaires sont plus élevés, les impôts plus bas et les conditions de recherche meilleures. Ce qu'il faut, ce ne sont pas des restrictions, mais une publicité ciblée. L'idée d'une prime d'incitation est assez maladroite. La ministre de l'éducation Annette Schavan a trouvé une formule un peu plus heureuse pour faire comprendre qu'un changement était nécessaire : elle a exigé une « culture de l'accueil ».

Ausländische Studenten an Fachhochschule Integration Greencard Spezialisten

Le gouvernement se demande comment attirer les jeunes diplômés en Allemagne

La Frankfurter Allgemeine Zeitung déplore le manque de mesures efficaces pour augmenter le potentiel de la main d'œuvre qui a déjà immigré. Des dizaines de milliers de personnes hautement qualifiées vivotent chez nous avec des bas salaires ou avec l'aide sociale parce que ni leurs diplômes obtenus à l'étranger ni leurs années d'expérience professionnelle ne sont reconnue en Allemagne. Ces travailleurs-là n'attendent pas de prime d'incitation, juste de pouvoir prouver leurs compétences.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : Konstanze Von Kotze

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !