L’Allemagne change de stratégie pour son application coronavirus // Au Brésil, un podcast pour lutter contre le coronavirus dans les favelas | Vu d′Allemagne | DW | 30.04.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

L’Allemagne change de stratégie pour son application coronavirus // Au Brésil, un podcast pour lutter contre le coronavirus dans les favelas

L’Allemagne au départ engagée dans un projet de développement européen d’une "application corona" vient d’en sortir. Elle a préféré se concentrer sur un projet avec un stockage des données "décentralisé". Explications // Dans la seconde partie de ce magazine, reportage au Brésil où un podcast aide à la lutte contre la pandémie. 

Écouter l'audio 12:29

Depuis ce mercredi 29 avril, face à la pandémie de coronavirus, le port du masque sanitaire pour le visage est désormais obligatoire dans toute l’Allemagne. Les règles diffèrent selon les régions.  Ce masque est parfois obligatoire dans les magasins et les transports en commun, parfois les marchés en extérieur sont aussi inclus. Dans d’autres régions encore, la règle vaut seulement seulement dans les transports. Mais l’obligation est là, partout. 

Certains magasins ont rouvert selon les endroits. Les écoles aussi : mais là encore, les règles changent entre les 16 Bundesländer. Tout est encore fermé dans certaines régions, comme en région de Sarre. À l’opposé à Berlin les lycéens passent le bac depuis une dizaine de jour déjà. C’est le cas aussi dans d’autres endroits depuis. Mais les règles de correction ont parfois changé. Le système de deux corrections pour éviter qu’un élève soit sur- ou sous-noté a été supprimé par endroit. Ca fait grincer des dents. 

Réouvertures de certains lieux de culte

Dans les églises, les mosquées, et les lieux de culte en général, c’est encore le calme total. Mais dans le Brandebourg, la Rhénanie du Nord Westphalie, en Thuringe ou encore à Berlin les offices seront à partir du week-end, ou de la semaine prochaine, à nouveau possible, sous certaines conditions et en tout petit groupe. 

Mais la situation, si elle semble s’améliorer, est très instable. L’Allemagne a connu en début de semaine une nouvelle hausse du taux d’infection, ou taux de reproduction. Il était de 1. Cela signifie que chaque malade contaminait une autre personne. Angela Merkel a prévenu qu’avec un taux à 1,2 le système de santé serait saturé en juillet. 

Débat autour des applications

Scientifiques, politiques, médecins, mais aussi citoyens réfléchissent donc à comment diminuer la force de la pandémie tout en continuant à assouplir les règles en place. Pour ça les autorités travaillent au développement "d’applications corona".  Mais ces applications pour téléphones portables font débat. Et l’Allemagne vient d’ailleurs de complètement changer de stratégie sur ce sujet.

Lire aussi → Une appli contre le coronavirus fait bouillir l'Allemagne 

Le ministre fédéral de la santé Jens Spahn a annoncé chez nos confrères de la télévision publique allemande ARD dimanche 26 avril que l’Allemagne ne choisirait finalement pas la solution du traitement centralisé des données, mais plutôt une application utilisant une solution de stockage "décentralisée". 

Ainsi l’Allemagne est sortie du projet européen de développement PEPP-PT. Un débat qui paraît très technique, mais qui pose des questions de vie privée, de surveillance et d’utilisation que font les Etats de la technologie. 
On tente de décrypter tout cela dans ce numéro de Vu d’Allemagne.  

+++++++++++++++++++++++++++++

Un podcast pour aider les habitants des favelas au Brésil

La radio et un podcast permettent de lutter contre les fausses nouvelles dans les favelas. 

La radio et un podcast permettent de lutter contre les fausses nouvelles dans les favelas. 

C’est une idée venue du Brésil et qui peut être reproduite partout dans le monde ou presque. Une idée qui a l’avantage aussi de créer du lien et d’apporter des réponses aux questions qu’on se pose tous quotidiennement sur la pandémie de coronavirus.  

Il s’agit d’un podcast spécial Covid-19 fait avec et pour les habitants des favelas au Brésil. Un podcast lancé à São Paulo par l’Agence Mural de journalisme des périphéries. "En quarantaine" informe les populations sur les risques du coronavirus, partage des solutions et lutte contre les fake news. Un podcast fait avec les moyens de bord, en confinement total, mais enrichi par de nombreux témoignages. Reportage, confiné, mais bien vivant, de Marie Naudascher à découvrir dans la seconde partie de Vu d’Allemagne. 

Retrouvez tous les numéros du magazine Vu d'Allemagne dans la médiathèque.

Un magazine proposé par Anne Le Touzé et Hugo Flotat-Talon.