La SADC reste ferme face à Madagascar | Afrique | DW | 10.09.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La SADC reste ferme face à Madagascar

Le sommet des chefs d'Etats de l'organisation régionale qui a clos ses travaux mardi à Kinshasa en RDC, a décidé de maintenir la suspension de Madagascar de ses instances.

default

Andry Rajoeline le président contesté de la Grande île

Au même moment, le président malgache Andry Rajoelina, a formé son gouvernement, et ce au grand dam de l'opposition, signataire de l'accord de Maputo. La formation du nouveau gouvernement soulève un tollé général dans le pays et au sein de la SADC.

C'est d'abord la mouvance Didier Ratsiraka qui est intervenue quelques heures avant la publication de la liste des ministres. L'ancien président de la République, a démandé aux dirigeants de la mouvance d'Andry Rajoelina d'arrêter immédiatement le processus qui était mis en œuvre, autrement dit la désignation unilatérale des chefs des structures de Transition.

Jean Marcel Miandrisoa membre de la mouvance Zafy de Didier et Raharinaivo Andrianantoandro, porte parole de l'acienne majorité présidentielle de Marc Ravalomanana ont abondé dans le même sens. Pour eux le nouveau gouvernement est illégal.

Sans surprise, le premier ministre, Monja Roindefo a rejeté toutes ces accusations. Il persiste et signe. Le cabinet qui vient d'être mis en place a dans son rang les représentants des mouvances Zafy et Ravalomanana.

La société civile de son côté également en a profité pour mettre le doigt dans la plaie. Elle dénonce le partage du pouvoir par les politique notamment Blanche Richard qui a été présidente des assises nationales tenues en mars dernier dans le pays.

Au délà donc des des sanctions infligées au regime d'Andry Rajoelina pour sa non légitimité, et pour violations des accords politiques de Maputo, la SADC considère l'attitude des autorités malgaches contraire à l'esprit consensuel et inclusif.

C'est dans ce cadre que le Sud Africain Jacob Zuma dont la position sur la crise malgache n'a pas changé d'un iota, a encore au nom de de la SADC exigé un retour à l'ordre constitutionnel dans la grande île.

  • Date 10.09.2009
  • Auteur Bob Barry/Elisabeth Cadot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JYjM
  • Date 10.09.2009
  • Auteur Bob Barry/Elisabeth Cadot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JYjM
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !