La province du Kasaï Oriental de nouveau frappée par une épidémie de choléra | Afrique | DW | 14.05.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

La province du Kasaï Oriental de nouveau frappée par une épidémie de choléra

En période de pandémie de coronavirus, en République démocratique du Congo, la province du Kasaï Oriental a enregistré une bonne cinquantaine de cas ces derniers mois.

Alors que la pandémie de la Covid-19 affecte plusieurs pays du continent, la République démocratique du Congo également touchée par cette pandémie, doit faire face à la résurgence de certaines autres épidémies.  

>>>>>>>Le Covid-19 pourrait faire resurgir d'autres maladies mortelles

Le choléra par exemple continue à faire des victimes dans la province du Kasaï Oriental.

"Il faut dire que pour la seizième semaine épidémiologique, nous avons eu cinq cas dans les zones de santé de Citenge, Lukelenge, Dibindi et Kansele. La quinzième c'était six, ce qui fait onze cas et les deux semaines antérieures là, il y en avait trois et deux. Il faut aussi ajouter que depuis le début de l'année, nous avons eu 54 cas", explique le chef de division provinciale de la Santé.

Selon le docteur Nestor Citeku, près de 60 cas ont été enregistrés depuis le début de cette année. 

Choléra et Covid-19

Face à la résurgence du choléra et pour éviter aussi de contracter la Covid-19, les habitants de Mbujimayi essaient de suivre les instructions des autorités sanitaires en appliquant notamment les mesures barrières.

"Personnellement je suis très bien informée, par rapport à ces deux maladies. Pour le moment la Covid-19 prend plus d'ampleur parce que tout le monde en parle. Je pense que je respecte bien les mesures d'hygiène. Par rapport au choléra, j'évite de manger des nourritures qui viennent des régions un peu éloignées parce que les gens n'arrivent pas à bien entretenir ces légumes, les amarantes et autres", déclare Marie-Jeanne, qui habite le quartier Masanka dans le centre-ville. 

La ville de Mbujimayi fait face à une insalubrité inquiétante. Ce qui pourrait justifier en partie la persistance du choléra qui sévit dans cette région depuis près de trois ans. Mais la population semble avoir pris la mesure du danger.

"Le choléra est une maladie qui dépend de notre environnement. Si le milieu n'est pas assaini on peut être infecté. Il faut veiller à la nourriture elle doit être propre, toujours couverte. Pas comme au marché où rien n'est couvert. Le choléra fait peur car il tue."

En 2019, la province du Kasaï Oriental avait enregistré un total de 1025 cas de choléra dont 59 décès.

A lire aussi : Ce que pensent les Kinois du remplacement de Vital Kamerhe