La police va spécifier la nationalité des suspects//Traquer les violeurs grâce à l′ADN | Droits et libertés | DW | 03.09.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Droits et libertés

La police va spécifier la nationalité des suspects//Traquer les violeurs grâce à l'ADN

Écouter l'audio 12:29

Commettre un viol, c’est imposer une relation sexuelle non consentie à quelqu’un d’autre. Un viol, c’est un crime. Partout dans le monde. 
Pourtant, il est toujours difficile pour les victimes de se faire entendre. D’aller porter plainte, de ne pas se sentir coupables des violences subies. 
Et ensuite, selon le pays, le statut de l’agresseur dans la société, son pouvoir, il peut être compliqué d’entamer des poursuites judiciaires et d’obtenir sa condamnation. C’est pour aider à identifier les violeurs qu’une Kenyane et une Britannique ont eu une idée : le test ADN. On en parle dans ce magazine.

Egalement au programme: une nouvelle disposition de la police régionale du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, dans l'ouest de l'Allemagne, qui va bientôt préciser, dans ses communiqués de presse, la nationalité des personnes suspectées de délits ou de crimes, les Allemands comme les étrangers.